Les CFF modernisent leur flotte existante.

En raison de la faible marge de disponibilité du matériel roulant prévue pour les années à venir, les CFF poursuivent le processus de modernisation de véhicules existants. Ainsi, 180 voitures de 2ème classe du type Bpm 51 à un étage seront transformées et munies de la climatisation jusqu’en 2013. De cette façon, leur engagement sur l’entier du réseau ferré suisse sera possible au-delà des années 2020. D’autre part, les CFF reprennent 13 rames GTW du BLS pour les engager dans le Jura bernois et soleurois en fonction coupe-accroche.

Avec l’offre actuelle, le parc du matériel roulant du trafic voyageurs grandes lignes des CFF parvient à ses limites. La demande en transport continuera de croître au cours des prochaines années et exigera l’élargissement de l’offre. Les CFF ont recours à de nombreuses mesures afin d’éviter un manque de matériel roulant. Jusqu’en 2030, ils investiront en propre quelque 20 milliards de francs pour l’achat de trains modernes. Au début de l’été, les CFF adjudiqueront la plus grande commande de matériel roulant de leur histoire sous la forme de trains à deux étages.


Cure de jouvence pour 180 voitures de 2ème classe.

Les CFF transformeront 180 de leurs 203 voitures de 2ème classe à un étage de type Bpm51. Les Ateliers industriels CFF de Olten et de Bellinzona seront chargés de ces travaux étalés sur trois ans et comprenant l’installation de la climatisation, pour un coût total de 86 millions de francs. Les voitures ont en moyenne 35 ans et grâce à cette transformation, elles rouleront encore environ de huit à dix ans sur le réseau suisse. A l’avenir, elles seront engagées entre Genève et Brigue, Bâle–Aarau–Zurich–Ziegelbrücke–Coire, sur la ligne du Saint-Gothard ainsi que sur d’autres lignes selon les besoins.

Les travaux de transformation comprennent l’installation de la climatisation, la révision complète des bogies, le traitement antirouille des châssis, l’adaptation du frein d’urgence aux nouvelles exigences, l’automatisation des portières et l’installation de la sélection par côtés de leur ouverture. L’intérieur des voitures sera rafraîchi et l’extérieur sera repeint. Les CFF effectuent un pas supplémentaire en faveur de la qualité pour les voyageurs grâce à cette revalorisation des véhicules.


Nouvelles rames GTW pour le concept coupe-accroche dans le Jura.

En matière de stratégie de flotte, les CFF ne misent pas uniquement sur les modernisations, mais ils incluent aussi l’acquisition de véhicules supplémentaires. Ainsi, ils acquièrent auprès du BLS 13 rames GTW construites par Stadler Rail pour les axer sur les besoins de la clientèle. Le Conseil d’administration des CFF a accordé un crédit de 61,9 millions de francs pour cet achat.

Les rames GTW ont été achetées en 2004 par le BLS. Elles s’adaptent très bien au service dans le Jura bernois où, comme le commanditaire le désire, elles accompliront dès l’horaire 2013 un concept de coupe-accroche. A partir de ce changement d’horaire, les trains partant de Biel/Bienne seront formés de deux rames GTW qui seront séparées à Sonceboz-Sombeval : une des rames poursuivant sa marche en direction de La Chaux-de-Fonds via St-Imier, l’autre continuant à destination de Soleure via Tavannes–Moutier.

Les CFF et le BLS ont déjà informé sur la nouvelle gestion des lignes dans le Jura bernois et soleurois et dans la région de Lucerne dès décembre 2010. Jusqu’à l’introduction de ce concept en coupe-accroche à l’aide des 13 rames GTW, les prestations dans cette région seront assurées par des rames Domino. Pendant cette période, les rames GTW seront engagées dans la région située à l’ouest de Lucerne.

Contenu complémentaire