Les CFF ont clôturé l’exercice 2009 sur une note globalement satisfaisante. L’entreprise se prépare à relever des défis majeurs.

Dépassant leurs objectifs opérationnels en2009, les CFF ont même établi de nouveaux records en termes de ponctualité/qualité et de sécurité. Egalement réjouissant, leur résultat financier s’est inscrit à 369,8millions de francs, grâce notamment aux produits exceptionnels tirés de la vente d’immeubles (239,3millions de francs). Alors que les prestations de transport de CFF Cargo ont fléchi de 7,0 pour cent à 11674 millions de tonnes-kilomètres nettes, le nombre de voyageurs à bord des trains CFF a augmenté de 1,5 pour cent, à 327,5 millions en 2009. En2010, les CFF devront relever des défis majeurs s’ils veulent continuer à répondre à la demande croissante en trafic voyageurs. En dépit des progrès réalisés, l’assainissement de la Caisse de pensions CFF et la réorientation des activités de CFF Cargo demeurent des dossiers épineux, qui exigent de nombreux efforts de la part de l’entreprise et de son personnel.

Les CFF entendent poursuivre leur développement dans l’intérêt de leurs quelque 900000 clients quotidiens tout en cherchant à atteindre un équilibre durable entre les exigences de ponctualité/qualité, de sécurité et de rentabilité. Poursuivant des buts ambitieux en2009, ils ont progressé dans le cadre du processus d’amélioration continue au point de dépasser leurs trois objectifs opérationnels.

Amélioration de la ponctualité

En assurant 97,2pour cent des correspondances, comme en 2008, les CFF ont encore une fois manqué de peu leur objectif fixé à 97,4pour cent. Des mesures supplémentaires sont donc prévues en 2010 pour améliorer encore ce résultat.

Amélioration de la sécurité

Le nombre de voies de fait perpétrées contre le personnel des CFF a diminué de 16pour cent, mais ces actes, généralement commis par des adolescents, ont été d’une violence accrue. Les agressions à l’encontre des voyageurs ont aussi nettement reculé pour tomber au niveau de 2005, grâce au renforcement de la police des transports CFF et à la mise en œuvre de nouvelles mesures préventives.

Considérée comme la grande priorité des CFF, la sécurité ne fera l’objet d’aucun compromis à l’avenir également.

Résultat consolidé satisfaisant grâce aux produits exceptionnels

Cette performance résulte notamment des mesures préventives adoptées à l’annonce d’une conjoncture particulièrement difficile (adaptation précoce des capacités, gel des embauches sélectif, etc.) ainsi que des produits exceptionnels tirés de la vente d’immeubles à hauteur de 239,3 millions de francs (111,8 millions de plus qu’en 2008). Déduction faite des produits générés par la cession d’actifs immobilisés, le résultat de l’exercice 2009 s’établit à 122,8 millions de francs, contre 199,4 millions de francs en 2008 (-38,4 pour cent). Les conséquences de la crise économique et l’augmentation des coûts d’entretien ont respectivement pesé sur les résultats de CFFCargo et de CFFInfrastructure, lesquels se sont inscrits en net recul par rapport à 2008.

Au vu des probables difficultés financières à venir, les CFF se doivent de réaliser un résultat annuel positif s’ils entendent relever les défis majeurs de ces prochaines années.

En 2009, les prestations des pouvoirs publics accordées aux CFF se sont chiffrées à 2674,1millions de francs. L’augmentation de 123,8 millions de francs par rapport à l’exercice précédent s’explique par le montant de 150millions de francs alloué en 2009 par la Confédération au titre du programme conjoncturel.

Contraints de hiérarchiser les investissements, les CFF ont dû reporter d’importantes dépenses prévues en 2009, dans la mesure où elles n’étaient pas indispensables pour maintenir le niveau de qualité et de sécurité.

Les investissements ayant une nouvelle fois généré un flux de trésorerie supérieur à celui de l’activité d’exploitation, le niveau d’endettement s’est encore accru en 2009. Le flux de trésorerie négatif s’est inscrit à 260,7millions de francs contre 505,4millions de francs en 2008.

Pour le seul exercice 2010, les charges supplémentaires sont estimées à près de 2milliards de francs du fait des investissements dans le matériel roulant (1milliard de francs), ainsi que de la contribution du groupe (938millions) et de la participation de l’employeur (31millions) à l’assainissement de la Caisse de pensions.

Augmentation des effectifs

Résultats par segments

trafic voyageurs

Le nombre de voyageurs à bord des trains CFF a enregistré une nouvelle hausse, passant de 322,6millions à 327,5millions en l’espace d’une année. Alors que ce chiffre avait bondi de 5,2pour cent en 2008, il n’a progressé que de 1,5pour cent au cours de l’exercice sous revue. En 2009, 900000 usagers ont emprunté quotidiennement les trains CFF. En hausse de 3,5pour cent, le nombre de kilomètres-voyageurs parcourus est passé de 16115millions à 16677millions.

En 2009, le trafic voyageurs a enregistré un résultat de 280,6millions de francs contre 276,8millions l’année précédente, et le produit du trafic a progressé de 2670,4millions à 2724,8 millions de francs.

CFF Cargo

En 2009, CFF Cargo a accusé une baisse de 15pour cent à l’international tandis que le produit réalisé en trafic national par wagons isolés a reculé de 9pour cent.

CFF Cargo a clôturé l’exercice 2009 sur une perte de 62,5millions de francs, creusant encore son déficit qui s’établissait à 29,9millions de francs fin2008. Sur fond de crise conjoncturelle, le produit du trafic a reculé de 12,3pour cent, passant de 1044,2millions à 915,6millions de francs.

marché immobilier

Contrairement aux exercices précédents, CFF Immobilier n’a enregistré aucune hausse des produits locatifs dans les gares RailCity. Le chiffre d’affaires des magasins, restaurants et cafés ouverts dans les gares RailCity a baissé de 0,1 pour cent. Ce recul est certes lié à la conjoncture, mais il s’explique également par les travaux réalisés dans plusieurs gares. L’évolution plus favorable du chiffre d’affaires des 23 sites «Gare et plus» a néanmoins compensé ce manque à gagner et assuré une progression de 0,6 pour cent du chiffre d’affaires global des 32 plus grandes gares. Les commerces situés dans les gares ont dégagé un chiffre d’affaires annuel de quelque 190francs par habitant du pays.

Améliorant son résultat d’exploitation à 287,4millions de francs contre 204,4millions en 2008 avant les versements à Infrastructure (85 millions de francs)  et pour l’assainissement de la Caisse de pensions (196,3 millions de francs), CFFImmobilier a clôturé l’exercice 2009 sur un résultat de 6,2millions de francs contre 3,3millions en 2008.

CFF Infrastructure

Les sillons-kilomètres vendus ont progressé de 1,8 pour cent, à 161,6 millions contre 158,7 millions en 2008. Cette progression est essentiellement due à l’élargissement de l’offre en trafic grandes lignes, sur le réseau RER zurichois et en Suisse centrale. Parallèlement, le recul du transport de marchandises lourdes a pesé sur les recettes liées à la vente de sillons.

Le secteur d’activité Réseau a enregistré un déficit de 23,7 millions de francs (2008: –10,1 millions de francs). Soucieux de maintenir un même niveau de qualité et de sécurité malgré la forte sollicitation du réseau, les CFF avaient misé sur cette perte en 2009. La baisse des produits des sillons due au recul du trafic marchandises et des subventions fédérales y afférentes a été largement compensée par des gains de productivité et la compression de certaines charges d’exploitation. Le résultat a en outre été grevé par divers facteurs exceptionnels (constitution de provisions au titre du programme de réduction des coûts du domaine administratif d’Infrastructure et de la restructuration de la manœuvre).

Le secteur d’activité Energie a clôturé l’exercice 2009 sur un bénéfice de 17,2 millions de francs, contre 40,5 millions de francs en 2008. La diminution des produits et des dépenses dans ce secteur est essentiellement due à l’effondrement des prix sur le marché de l’énergie.

En 2009, la production de courant de traction s’est établie à 2391 gigawattheures (GWh), contre 2407 GWh en 2008. Cette année encore, le courant de traction des CFF a été généré à hauteur de 70 pour cent par l’énergie hydraulique.

Contribution de l’entreprise et des pouvoirs publics

Le financement de ces besoins supplémentaires nécessite de vastes efforts de la part de tous. Les CFF devront participer activement à la couverture des besoins évoqués en s’efforçant d’améliorer continuellement leur productivité. Les pouvoirs publics devront adapter leurs contributions liées au maintien de la substance en fonction de l’augmentation des besoins. Les usagers aussi seront probablement mis à contribution en supportant la hausse du prix des billets. Mais ces efforts ne doivent en aucun cas nuire à l’attrait du train ni entraîner une évolution défavorable de la répartition modale.

La demande actuelle se situe déjà au niveau prévu pour 2014. Il apparaît clairement que la Confédération et les contribuables ne pourront pas financer une mobilité augmentant à l’infini. Aussi y a-t-il lieu de définir au plus vite les limites de la mobilité et de son financement. Le renchérissement de la mobilité pour tous les modes de transport pourrait freiner la croissance de la demande. Il revient aux responsables politiques de décider si un tel ralentissement est ou non souhaitable. En outre, il ne faut pas oublier que des liaisons performantes contribuent à l’attrait de la Suisse et à la qualité de vie.

flux de trésorerie négatif

Caisse de pensions CFF

La Suisse en mouvement grâce aux CFF

Les CFF apportent également une contribution majeure à l’environnement t à la nature. En effet, le train ne nécessite qu’un quart de l’énergie consommée par la voiture ou l’avion, et ses émissions de CO2 sont vingt fois inférieures à celles de ces deux moyens de transport. Cet atout écologique est encore plus frappant dans le trafic marchandises, où les émissions de CO2 ont pu être réduites d’environ un million de tonnes en 2009 grâce à CFFCargo.

Dans l’intérêt du pays et de sa population, il importe que les CFF puissent continuer à assumer efficacement ces missions essentielles.

Contenu complémentaire

Téléchargements.