Voie libre au Centre d’exploitation de Lausanne (CEL).

Ce matin à 10 heures 30, le nouveau Centre d’exploitation de Lausanne a été officiellement inauguré en présence du Conseiller d’Etat vaudois François Marthaler, président de la conférence des directeurs cantonaux des transports publics et d’Andreas Meyer, directeur général exécutif des CFF. Ce centre hautement technologique est appelé à devenir d’ici 2015 la véritable tour de contrôle du trafic ferroviaire romand.

C’est ce matin, à 10 heures 30, que François Marthaler, Conseiller d’Etat et président de la conférence des directeurs cantonaux des transports publics, et Andreas Meyer, directeur général exécutif des CFF, ont inauguré le nouveau centre d’exploitation de Lausanne, en présence de représentants des offices des transports des cantons romands. Ils ont, d’un geste de palette symbolique, donné la voie libre à ce nouveau centre hautement technologique, qui commandera d’ici 2015 l’ensemble du réseau ferroviaire romand des CFF, à l’exception du nœud de Lausanne, qui sera intégré au centre en 2018.

Conçu pour faire face à l’augmentation constante du nombre de convois circulant sur le réseau des CFF, le Centre d’Exploitation de Lausanne permet de contrôler et de gérer le trafic ferroviaire de manière plus efficace, tout en améliorant l’information à la clientèle. Celui-ci réunit dans une même salle de commande les régulateurs du trafic, dont le rôle est de contrôler et d’assurer le bon déroulement de la circulation des trains, ainsi que de prendre les décisions nécessaires en cas de perturbations, et les chefs circulation des trains, qui télécommandent les installations de sécurité des gares et des lignes. Des spécialistes en information assurent toutes les tâches d’information à la clientèle – notamment en cas de perturbations – sur les quais et dans les gares. La proximité de ces spécialistes permet d’améliorer les processus de décisions lors de perturbations ainsi que l’information à la clientèle. Un centre de surveillance et d’intervention sur l’alimentation électrique ainsi qu’un centre de gestion technique des dérangements sont également présents dans cette véritable tour de contrôle du trafic ferroviaire romand.

Actuellement, la salle de commande du Centre d’Exploitation de Lausanne gère et télécommande le trafic ferroviaire des lignes suivantes: La Conversion–Wünnewil/Grolley, Bussigny–Eclépens et Morges–Perroy (dès décembre 2010 Nyon). Les autres lignes sont encore commandées ou télécommandées par des agents situés dans des gares. D’ici 2015, l’ensemble des lignes de Suisse romande sera géré et télécommandé par le Centre d’Exploitation de Lausanne, à l’exception du nœud de Lausanne, qui sera intégré en 2018.

Lorsque le centre d’Exploitation sera pleinement opérationnel, 280 collaborateurs se relaieront 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, afin de gérer les quelques 2250 kilomètres de voies du réseau ferroviaire romand, réparties sur six lignes à double voie et huit lignes à simple voie.

Le Centre d’Exploitation de Lausanne est le premier centre de ce type à voir le jour en Suisse. A terme, quatre centres exploiteront l’ensemble du trafic sur le réseau CFF: Lausanne, qui est en service depuis le 1er mai 2010, Zurich, dont la mise en service est prévue en décembre 2010, ainsi qu’Olten et Pollegio (2014).

Une photo du nouveau centre est disponible dans la galerie photos des CFFOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre., rubrique «Actuel».

Contenu complémentaire