Un conseiller fédéral au grand mérite et défenseur des transports publics se retire.

Les Chemins de fer fédéraux CFF prennent connaissance avec grand regret du retrait du conseiller fédéral Moritz Leuenberger. Par son engagement, Moritz Leuenberger a mis en place les aiguillages permettant aux transports publics de disposer d’une infrastructure efficace. Les CFF et leurs 900 000 clients quotidiens lui expriment leur gratitude.

Le Conseil d’administration, la Direction de l’entreprise et les collaborateurs des CFF ont appris aujourd’hui avec grand regret le retrait du conseiller fédéral Moritz Leuenberger. On doit à ce conseiller fédéral le grand mérite de la poursuite du développement des transports publics en Suisse depuis 1995.

L’engagement clairvoyant de Moritz Leuenberger a abouti à la réforme des chemins de fer et au passage des CFF d’une régie en une société anonyme de droit public. La poursuite du développement de l’offre ferroviaire en Suisse avec Rail 2000 et la politique futuriste du transfert de la route au rail sont étroitement liées à la personnalité du conseiller fédéral Leuenberger. Il a aussi initialisé et activé les projets stratégiques actuels de ZEB et de Rail 2030.

Grâce à son travail en faveur des transports publics, le conseiller fédéral Moritz Leuenberger a mis en place les aiguillages qui permettent aux transports publics de disposer d’une infrastructure efficace, aussi pour les générations à venir. «Les CFF remercient Moritz Leuenberger pour son fort engagement en faveur des transports publics», a déclaré le président du Conseil d’administration des CFF Ulrich Gygi. «Les CFF transmettent leurs meilleurs voeux au conseiller fédéral sortant et espèrent que le Département fédéral en charge des transports soit marqué à l’avenir également par la volonté de poursuivre le développement de l’infrastructure en tant que base d’une Suisse prospère» a poursuivi Ulrich Gygi.

Contenu complémentaire