CFF Cargo prend des mesures d’assainissement.

Pour accroître sa compétitivité, CFF Cargo va supprimer dans les années à venir environ 200 postes dans l'administration. Ces mesures font partie d’un programme de restructuration annoncé en juillet dernier. Objectif de la division marchandises des CFF: l’équilibre financier d’ici 2013. Ces suppressions toucheront principalement le siège à Bâle.

Ces dernières années, CFF Cargo a considérablement amélioré sa productivité et mis en œuvre des mesures d’assainissement pour un montant de plus 100 millions de francs. Toutefois, le trafic marchandises par wagons complets génère des pertes financières supplémentaires. Comme annoncé en juillet 2011, la conjoncture s’est détériorée au cours des derniers mois. CFF Cargo a donc élaboré des mesures qui devraient lui permettre d’économiser 80 millions supplémentaires et atteindre ainsi l’équilibre financier en 2013. Dans ses objectifs stratégiques, le Conseil fédéral exige que le trafic marchandises par wagons complets couvre ses coûts de fonctionnement à moyen terme.

Réduire les coûts pour améliorer sa compétitivité

Les coûts liés au personnel employé dans l'administration constituent une grande partie de ces coûts structurels. CFF Cargo va donc réduire le nombre d'emplois dans ces domaines. Cela sera rendu possible par l'introduction de processus simplifiés et standardisés pour l’ensemble de l'entreprise. Ce sont principalement dans les services financiers, la vente et l'informatique que des tâches pourront être supprimées.

Suppressions d'emplois grâce aux fluctuations naturelles

Ces mesures font partie d’un vaste programme d’économie annoncé en septembre 2011 par les CFF. A l’échelle du groupe, elles permettront d’améliorer la productivité avec des mesures d’assainissement pour un montant de 550 millions de francs. D’ici 2017, les CFF auront réduit leurs coûts structurels et administratifs d'environ 220 millions de francs, soit un cinquième de leurs coûts totaux.

Contenu complémentaire