Lutte contre le bruit: Mise à l’enquête de parois antibruit à Bussigny.

Les CFF poursuivent la mise en place des mesures antibruit requises par la loi fédérale sur la réduction du bruit émis par les chemins de fer. Ils mettent à l’enquête la pose de parois et de fenêtres antibruit dans le périmètre de la Commune de Bussigny.

L’ordonnance du 14 novembre 2001 sur la réduction du bruit émis par les chemins de fer règle les mesures que doivent prendre les chemins de fer afin de réduire les émissions de bruit. Dans ce cadre, les CFF mettent à l’enquête les mesures d’assainissement du bruit sur la commune de Bussigny.

Les mesures planifiées à Bussigny consistent en la pose de trois tronçons de parois antibruit, de 182, 686 et 429 mètres de long, ainsi que de fenêtres antibruit là où, malgré les mesures constructibles de protection contre le bruit, les valeurs limites sont dépassées. Près de 800 personnes bénéficieront de ces mesures d’assainissement. La procédure d’approbation des plans est en cours. Si celle-ci suit un cours normal, l’objectif des CFF est de commencer les travaux en 2014. Le coût des travaux est de 4,735 millions de francs. 

Les CFF ont mis en application trois types de mesures afin de lutter contre le bruit ferroviaire : la lutte du bruit à la source, en assainissant leurs voitures voyageurs et leurs wagons marchandises. La construction de parois antibruit, et la pose de fenêtres antibruit. La plupart des trains voyageurs répondent déjà aux valeurs de référence de l’ordonnance sur la protection contre le bruit. La transformation des quelques 20'000 wagons marchandises suisses s’est achevée récemment. De nombreux projets de pose de parois et de fenêtres antibruit sont en cours de réalisation ou de procédure d’approbation des plans.

Contenu complémentaire