Augmentation de la capacité de la gare de Lausanne: Les CFF achètent trois bâtiments aux Epinettes.

Les CFF ont procédé hier à l’acquisition de trois bâtiments d’habitation du quartier des Epinettes, en bordure de la gare de Lausanne. Les immeubles font partie du périmètre du projet d’extension des quais, permettant à terme le doublement des capacités entre Lausanne et Genève.

Pour répondre à la demande croissante sur l’Arc lémanique, les CFF prévoient de doubler la capacité de la ligne Lausanne – Genève d’ici 2025. Pour ce faire, l’extension des quais de la gare de Lausanne est nécessaire. La plate-forme de la gare doit donc être élargie, ce qui nécessitera à terme des démolitions d’immeubles en bordure des voies.

Le périmètre du projet concerne trois bâtiments d’habitation et une maison du quartier des Epinettes, le Lausanne Guesthouse ainsi qu’un immeuble de la rue du Simplon. Les études d’avant-projet sont en cours et détermineront s’il est possible d’éviter certaines démolitions. Les CFF mettent tout en œuvre dans leur planification pour réduire autant que possible les impacts du projet. Dans tous les cas, aucune démolition n’est prévue avant 2016.

Dans le cadre du projet, les CFF ont acquis hier les trois bâtiments locatifs du Chemin des Epinettes numéros 20, 22 et 24. Les locataires concernés ont été informés ainsi que le Comité de l’association des riverains, la Ville de Lausanne et le Canton. Un dialogue constructif s’est mis en place avec ce comité et les Autorités pour les informer sur le projet et pour préparer le relogement des locataires. Des entretiens personnalisés avec ces derniers ont déjà été réalisés et se poursuivront ces prochains mois.

Des discussions sont en cours pour l’achat des autres bâtiments concernés par le projet. L’immeuble du Lausanne Guesthouse est, lui, déjà propriété des CFF. Les impacts précis du projet d’extension de la gare seront disponibles fin 2012, lorsque les études d’avant-projet seront terminées.

La ligne ferroviaire Lausanne – Genève connaît un succès grandissant. En 2000, ses trains transportaient environ 25'000 personnes par jour. Aujourd’hui, ce sont plus de 50'000 personnes qui empruntent chaque jour cette ligne et ses trains toujours mieux remplis. Et la demande va encore doubler d’ici 2030: quelque 100'000 personnes emprunteront alors la ligne Lausanne – Genève quotidiennement.

Avis aux rédactions:


Contenu complémentaire