Les CFF et la Caisse de pensions CFF saluent la décision positive du Parlement.

Après l’approbation du Conseil des Etats en décembre 2010, c’est désormais le Conseil national qui a approuvé le versement de 1'148 millions de francs pour l’assainissement de la Caisse de pensions CFF. Les CFF ainsi que la Caisse de pensions CFF saluent cette décision du Conseil national. Un pas important est ainsi franchi dans l’assainissement durable de la Caisse de pensions CFF.

Avec la décision prise aujourd’hui, la chambre basse du Parlement reconnaît la responsabilité de la Confédération dans l’assainissement de la Caisse de pensions CFF. Le montant versé par Berne représente une étape importante dans l’assainissement durable de la Caisse de pensions CFF.

Les CFF et la Caisse de pensions CFF sont déterminés à relever les prochains défis avec leurs propres forces et en collaboration avec les assurés. La Caisse de pensions n’est en effet toujours pas assainie durablement, malgré le montant versé par la Confédération et les mesures d’assainissement telles que la hausse de l’âge de la retraite, les contributions des assurés et la rémunération réduite des avoirs de vieillesse. Il lui manque comme auparavant des réserves de fluctuation. Le montant versé par la Confédération ne suffit de loin pas pour former ces réserves. Sans elles, la Caisse de pensions reste vulnérable aux crises financières ou autres développements négatifs des marchés.

Désormais, l’assainissement de la Caisse est du ressort des CFF, de la Caisse de pensions CFF et des assurés. Au vu des efforts d’assainissement actuels, de la situation financière tendue de l’entreprise et des incertitudes des marchés financiers, il s’agit d’un défi exigeant.

Contenu complémentaire