Signature d’une convention entre les CFF et le SEV: Les CFF créent de nouveaux postes de travail de niche.

Cet après-midi à Zurich, des cadres représentant les CFF et le syndicat du personnel des transports SEV ont signé une convention visant la promotion et le développement des collaborateurs des CFF. Les CFF poursuivent leur engagement visant à définir à l’avenir les défis entrepreneuriaux de manière sociale et annoncent la création de plus de 100 places de travail supplémentaires destinées à des collaborateurs à réintégrer.

Depuis plusieurs années, les CFF disposent de postes de travail destinés à des collaborateurs disposant d’une capacité de travail réduite. En ce sens, les CFF font figure d’employeur modèle. Dans le cadre de sa campagne «Développement au lieu de démantèlement», le syndicat du personnel des transports SEV a invité les CFF à augmenter le nombre de places de travail de niche.

Les CFF et le SEV ont maintenant négocié une déclaration de principe. Dans la convention signée cet après-midi, les CFF reconnaissent leur responsabilité dans leur
rôle d’employeur. Le syndicat, pour sa part, soutient les CFF dans le défi créé par la mutation économique.

Les CFF développent leur centre du marché du travail interne et promeuvent la formation continue afin de rendre le personnel apte à de futures tâches. Les CFF créent plus de 100 places de travail supplémentaires, d’une part comme offre de réintégration, d’autre part comme postes de travail de niche pour les personnes qui, en raison de leur âge ou de leur état de santé, ne peuvent plus exercer leurs tâches habituelles.

La signature au bas de la convention a été apposée par M. Giorgio Tuti, président du SEV et par M. Markus Jordi, chef du personnel des CFF. Ce dernier a déclaré, lors de la signature : «Les CFF prennent au sérieux leur responsabilité en tant qu’employeur social. C’est pour nous un devoir de tout mettre en oeuvre afin de ne pas obliger les collaborateurs souffrant de restrictions à se tourner vers le marché du travail externe ou même de s’en remettre aux assurances sociales.» Giorgio Tuti a renchéri «Nous sommes reconnaissants envers les CFF de ce pas ; nous espérons donner l’exemple à beaucoup d’autres entreprises par cette démarche, cela afin de conserver les personnes dans la vie active malgré l’augmentation constante des exigences.»

Contact pour les médias:

  • Syndicat SEV: Peter Moor, 079 357 99 66
  • Service de presse CFF: Daniele Pallecchi, 051 220 41 11

Contenu complémentaire