Gare de Brigue: L’augmentation du trafic à long terme nécessite la recherche d’alternatives.

Les CFF et le BLS ne peuvent pas céder les voies 1 et 2 de la gare de Brigue à la compagnie Matterhorn Gotthard Bahn (MGB). C’est le résultat d’une étude effectuée par les CFF et le BLS sur mandat de l’Office fédéral des transports (OFT) et du Département valaisan des transports, de l’équipement et de l’environnement. En cause : l’augmentation du trafic ferroviaire sur le nœud de Brigue depuis la mise en service du tunnel de base du Lötschberg. L’agglomération BriViNa (Brigue-Viège-Naters) étudie des variantes pour le développement futur de la place de la gare, en collaboration avec les CFF, le BLS, le MGB et le département valaisan des transports.

Le nœud de transports de Brigue reste toujours aussi important pour le trafic ferroviaire. Depuis la mise en service du tunnel de base du Lötschberg à la fin 2007, le trafic ferroviaire à destination de Brigue et Viège a fortement augmenté. C’est pour cette raison que les CFF et le BLS ne peuvent pas céder les voies 1 et 2 au MGB. L’augmentation du trafic, de plus en plus importante en gare de Brigue, pourra ainsi être absorbée. C’est la conclusion d’un rapport établi entre mars et juin, rapport commandé par l’Office fédéral des transports (OFT) et le Département valaisan des transports, de l’équipement et de l’environnement.  

Il était prévu à l’origine que le noeud de Brigue soit délesté par la mise en service du tunnel de base du Lötschberg. Ce n’est cependant pas le cas, avec les fréquentes correspondances pour les nœuds de Lausanne et de Berne. De plus, il convient de développer à l’avenir le trafic marchandises ainsi que les trafics voyageurs grandes lignes et régional. Il est donc nécessaire de pouvoir préparer des trains à Brigue pour ce genre de prestations.

La MGB a observé une forte augmentation du nombre de passagers dans les dernières années et recherche des solutions pour augmenter les capacités. A Brigue, la gare doit rester adaptée à la clientèle. Les possibilités de changement de train ou de car postal entre les différentes haltes doivent aussi être améliorées. En outre, la place de la gare doit être revalorisée.

Un groupe de travail sous la direction de l’Agglomération Brigue-Viège-Naters (BriViNa) recherche actuellement des alternatives en collaboration avec la commune de Brigue-Glis. Le comité est soutenu par le MGB, CFF Immobilier et le BLS. L’Agglomération communiquera en automne 2011 sur les prochaines étapes.

Contenu complémentaire