Projet pilote à partir de septembre: Young Boys et les CFF concluent un partenariat pour les trains de supporters.

Dès à présent, le club de football bernois Young Boys garantira la sécurité et la propreté à bord des trains de supporters lors de ses parties disputées à l’extérieur. Elaboré avec la participation des organisations faîtières de supporters de YB et de Fanarbeit Bern, ce nouveau modèle constitue un pilote qui sera mis en œuvre lors des cinq matchs à l’extérieur restant à jouer cette année. Les expériences retirées de cette phase d’essai seront évaluées au début 2012; c’est sur cette base que sera décidée la suite des opérations. Une convention a été signée en ce sens. La concrétisation se déroulera en collaboration étroite entre les organisations faîtières de supporters de YB et Fanarbeit Bern.

Le premier train de supporters pilote circulera le 11 septembre en direction d’un match disputé à Lausanne. D’ici là, YB met sur pied son propre service d’accom­pagnement, dont les membres sont formés par la Police des transports CFF. Le service d’accompagnement de YB assure le confort des passagers en tout temps et réduit au minimum les dommages au matériel roulant. En outre, YB sera responsable, avec Fanarbeit Bern, du concept de littering et assurera les contrôles de titres de transport. De même, YB effectuera après chaque match, en collaboration avec un collaborateur CFF, un contrôle du matériel roulant utilisé.

Toutes les parties assument leurs responsabilités

Avec ce modèle, YB et les CFF entendent réduire au minimum les inconvénients liés à de tels transports. Pour la mise en œuvre, YB collaborera étroitement avec ses organisations faîtières de supporters et Fanarbeit Bern, qui a d’ores et déjà fourni un travail exemplaire jusqu’à présent. Durant la saison dernière, leurs efforts (élaboration et application de l’ordre de circulation pour les matches à l’extérieur) ont d’ores et déjà permis de maintenir à un niveau très bas les dommages aux matériel roulant.

Ce projet pilote se fonde sur la collaboration, d’ores et déjà fructueuse, entre les organisations de supporters, Fanarbeit Bern, YB et les CFF. Tous les intéressés sont persuadés que la sécurité à bord des trains et la baisse des coûts qui en résulte peut être réalisée grâce à la participation de tous: organisations de supporters, Fanarbeit Bern, YB et les CFF. Ainsi tous les partenaires en présence prennent leurs responsabilités avec pragmatisme.

Baisse des coûts de sécurité

Ce nouveau modèle implique qu’à l’avenir, les supporters de YB seront accompagnés de personnes issues de l’environnement de leur club préféré lors de matches disputés à l’extérieur. Les tickets peuvent toujours être acquis auprès des CFF à des conditions très avantageuses. Au terme de la phase pilote, les CFF et YB évalueront conjointement la demande et les expériences réalisées, puis décideront de la suite à donner. Les CFF attendent de ce nouveau modèle une diminution sensible des dépenses de sécurité et la disparition des dommages aux trains de supporters.

Coopération novatrice avec les organisations de supporters

Pour Andreas Meyer, Directeur général exécutif CFF, ce partenariat est «un premier pas concret extrêmement important, avec un premier club, en vue de la résolution durable d’un grave problème». Il se félicite que les discussions intensives et constructives avec YB et les organisations de supporters aient débouché sur une solution d’une telle qualité. «Nous souhaitons que le football et sa fascination soient à nouveau au cœur de l’attention», ajoute Andreas Meyer.

Ilja Kaenzig, CEO des Young Boys, déclare: «YB est favorable à toutes les mesures débouchant sur des améliorations. Ce projet pilote démontre la qualité de la collaboration entre les supporters de YB et les CFF.»

Alexandra Herren, spécialiste des supporters, reconnaît un soutien notable au concept d’autorégulation, appliqué jusqu’ici avec succès: «il est possible de répondre de façon proactive à la pression de l’opinion publique en élaborant une solution qui se fonde sur le modèle actuel, qui fonctionne bien.»

Pour Samuel Durrer, membre du comité de l’association faîtière de supporters «gäubschwarzsüchtig», ce projet pilote constitue une reconnaissance du travail accompli jusqu’à présent: «Nous avons démontré que nous prenons nos responsabilités à bord des trains spéciaux. Cette pratique de collaboration et de responsabilité des supporters est plus constructive et réaliste que l’idée d’un billet combiné.»

Avis aux médias électroniques:

Avis aux rédactions:

Contenu complémentaire