Davantage de sécurité pour les voyageurs et le personnel: La police des transports CFF sera équipée d’armes à feu.

Conformément à une ordonnance du Conseil fédéral d’août 2011, la police des transports CFF sera équipée d’armes à feu à partir de l’été 2012. Cela permettra d’améliorer la sécurité de la clientèle du chemin de fer, du personnel et des collaborateurs chargés de la sûreté, entre autres grâce à une collaboration plus simple avec d’autres corps de police.

L’ancien service de sécurité des CFF s’est développé ces dernières années, jusqu’à devenir une police à part entière, spécialisée dans le domaine des transports publics. La police des transports est soumise au droit public et le droit régalien des polices cantonales n’est pas remis en cause. Avec son ordonnance du 17 août 2011 sur les organes de sécurité des entreprises de transports publics, le Conseil fédéral a décidé que la police des transports pourra être munie d’armes à feu, ce qui la place à égalité avec les autres forces de police.

Les CFF prévoient donc d’armer les agents de la police des transports CFF d’armes à feu à partir de l’été 2012. Les démarches requises commencent à présent. Le corps des gardes-frontière, la sécurité militaire et les polices cantonales sont d’ores et déjà armés lorsqu’ils patrouillent à bord des trains CFF.

Simplification de la collaboration avec d’autres corps de police

La police des transports portera l’arme de façon couverte et ne s’en servira qu’en cas de légitime défense ou d’assistance à la légitime défense, lorsqu’il n’existe aucun autre moyen d’éviter un danger concret pour la clientèle des CFF, pour le personnel ou pour les membres de la police des transports. Un ordre de service complet est en cours d’élaboration; il régira les modalités d’utilisation des armes à feu.

La situation à bord des trains en matière de sécurité ne s’est pas foncièrement détériorée ces dernières années. Les passagers se sentent en sécurité. Mais on relève que certains passagers sont plus souvent enclins à la violence envers la clientèle ou le personnel des trains. Avec leur arme à feu, les agents de la police des transports ont la possibilité de réagir de façon proportionnée en cas d’escalade et de protéger ainsi les voyageurs, le personnel et eux-mêmes. En outre, équiper la police des transports d’armes à feu facilite les engagements conjoints avec d’autres corps de police et génère des synergies en matière de collaboration.

Formation et examen d’aptitude requis

Les membres de la police des transports CFF sont formés de la même manière que les membres des polices cantonales et disposent du même certificat fédéral de capacité. Même s’ils ont déjà accompli une formation de tir auprès d’une école de police reconnue, les agents ne seront équipés d’une arme à feu que s’ils passent avec succès, en sus, une formation de base théorique et pratique et un examen d’aptitude conformes aux directives de l’Institut suisse de police.

Les trois principes de la sécurité publique

Contenu complémentaire