Journée «Futur en tous genres»: 700 enfants découvrent aujourd’hui les CFF.

Assurer la relève: un défi pour les CFF ces prochaines années. La journée nationale «Futur en tous genres» du 8 novembre permet aux CFF de présenter l’entreprise à près de 700 collaborateurs potentiels de la nouvelle génération. Les membres de la direction du groupe Andreas Meyer, Jeannine Pilloud et Markus Jordi consacrent aussi du temps pour saluer personnellement la jeune génération.

Près de 700 filles et garçons accompagnent le jeudi 8 novembre au matin leur papa ou leur maman au travail. Durant l’après-midi, des programmes spécifiques sont organisés, en particulier dans les domaines où la part d’hommes ou de femmes est sous-représentée. A Bâle, le directeur général exécutif Andreas Meyer a rencontré personnellement les enfants présents et a évoqué avec eux le métier de patron des CFF. Markus Jordi, le chef du personnel CFF, a personnellement salué les jeunes à Thoune, tandis que Jeannine Pilloud les rencontrait à Berne. A Bâle, Bellinzone, Berne, Lausanne ou encore Zurich, les jeunes filles ont pu s’initier à la conduite d’une locomotive à l’aide d’un simulateur, ou encore suivre de près le travail d’un architecte sur son chantier. Les garçons découvraient quant à eux les coulisses de la vente et des agences de voyages. «Lorsque ces filles et ces garçons devront choisir un métier dans quelques années, il faut qu’ils pensent aussi aux CFF, dans les domaines de la distribution, de l’exploitation ou des sciences», souligne Markus Jordi, chef des Ressources humaines des CFF.

Le chef du personnel constate également que le choix d’un métier est encore fortement influencé par des stéréotypes en matière de sexes. Ce qui accentue le manque de relève dans certaines professions dans lesquelles les CFF ont aujourd’hui déjà un grand besoin de relève. Alors que le nombre de personnes entrant dans la vie professionnelle diminue, le nombre de personnes qui la quittent augmente.

Aux CFF, entre 2022 et 2037, près de 15 000 des quelque 28 500 collaborateurs actuels partiront à la retraite. La journée «Futur en tous genres» est donc une occasion importante pour le quatrième employeur de Suisse de se présenter aux jeunes générations et de préparer cette relève. La journée «Futur en tous genres» s’adresse aux filles et aux garçons nés en 2000 et en 2001, et vise à encourager l’égalité des chances lors du choix d’un métier.

Les CFF participent depuis onze ans à cette journée, appelée auparavant journée des filles. Près de 150 métiers sont présentés durant cette journée, qui est une belle expérience pour les jeunes, mais aussi pour leurs parents: «Les collaborateurs apprécient aussi de faire découvrir leur monde professionnel à leurs enfants», conclut Markus Jordi.

Informations complémentaires: www.cff.ch/futurentousgenresOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre.

Contenu complémentaire