Procédure de consultation relative au corridor 4 mètres: Les CFF soutiennent le principe de l’aménagement.

La réalisation du corridor de gabarit 4 mètres sur l’axe du Saint-Gothard est une condition essentielle pour accroître la part de marché du rail en trafic marchandises transalpin, conformément au mandat constitutionnel. Dans la prise de position qu’ils ont adressée à l’Office fédéral des transports (OFT), les CFF ont exprimé leur soutien de principe au projet mis en consultation.

Seul l’aménagement des voies d’accès aux tunnels de base du Saint-Gothard et du Ceneri afin qu’elles aient un gabarit de 4 mètres permet d’exploiter pleinement le potentiel commercial des tunnels des NLFA pour les trafics voyageurs et marchandises. C’est pourquoi les CFF saluent le fait que le corridor 4 mètres doive être réalisé d’ici à la fin 2020 déjà.

Le projet de construction et de financement du corridor 4 mètres proposé par le Conseil fédéral est un signal clair à l’attention des pays limitrophes. Le corridor 4 mètres ne peut déployer ses effets sans aménagements en Allemagne et en Italie, d’autant plus que la demande en trafic combiné avec gabarit de 4 mètres est la plus forte entre les ports de la mer du Nord et la Lombardie. Afin de permettre la réalisation du corridor 4 mètres dans les temps, les CFF considèrent que la possibilité d’un préfinancement des extensions de profil et la création de capacités suffisantes aux terminaux d’Italie sont des démarches judicieuses. Toutefois, les projets ferroviaires prévus en Suisse ne doivent pas s’en trouver retardés.

Les CFF souhaitent que le financement du corridor 4 mètres ne se fasse pas au détriment des projets FTP en cours, ni de l’étape de développement PRODES 2025, ni du maintien de la substance. Concernant le financement par la Confédération via le fonds FTP et le fonds d’infrastructure ferroviaire (FIF), les CFF s’attendent à une concurrence directe pour l’utilisation des moyens destinés aux projets en cours entre 2014 et 2026.

Les investissements destinés au corridor 4 mètres consentis en vue de l’objectif de transfert de la route au rail ne pourront être financés que si le cadre légal reste stable aussi. Cela implique entre autres le maintien et l’application des limites de poids et de l’interdiction de circuler la nuit et le dimanche pour les camions.

Pourquoi un corridor 4 mètres?

La politique de transfert du trafic de la route vers le rail astreint la Confédération à réduire le volume de trafic routier de marchandises à travers les Alpes. Des mesures doivent être prises afin de poursuivre avec succès une politique de transfert sur l’axe du Saint-Gothard. Pour une exploitation optimale de la nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes (NLFA), il faut une extension du profil d’espace libre de 4 mètres de hauteur aux angles dans les tunnels, les passages supérieurs, les passerelles à signaux et les marquises des gares sur les voies d’accès au nord et au sud des tunnels de base du Saint-Gothard et du Ceneri. L’axe du Lötschberg-Simplon présente un tel profil. Mais seuls les conteneurs et semi-remorques présentant une hauteur aux angles de 3,84 mètres peuvent être acheminés sur l’axe du Saint-Gothard. Le Conseil fédéral présente donc un projet d’aménagement et de financement d’un corridor 4 mètres sur les accès nord et sud aux tunnels de base du Saint-Gothard et du Ceneri. Les tunnels de base du Saint-Gothard et du Ceneri disposeront d’ores et déjà du gabarit de 4 mètres requis.

Contenu complémentaire