Ateliers industriels de Bellinzone: Interruption des travaux de transformation sur les véhicules Bpm 51.

Des revêtements de surface restreinte contenant de l’amiante ont été découverts lors des travaux de transformation exécutés sur les véhicules de type Bpm aux ateliers industriels de Bellinzone. Les travaux ont été immédiatement interrompus. Sur place, des spécialistes de la Suva et du service médical établissent les modalités possibles de reprise des travaux. Il n’en résulte aucun danger pour la clientèle parce que les revêtements, fixés, ne sont accessibles que lors de travaux de maintenance.

En février 2010, les CFF ont décidé de procéder à une revalorisation technique du parc de 180 voitures à un niveau de type Bpm. Ces travaux sont nécessaires pour offrir suffisamment de places assises à bord de trains confortables jusqu’à la mise en service totale du matériel roulant récemment commandé. Ils comprennent la remise à neuf des bogies, un nouveau dispositif de freinage d’urgence, l’automatisation des portes et leur ouverture sélective en fonction du côté, de nouveaux rembourrages de sièges et des réparations sur les caisses de véhicules rouillées. Ces derniers mois, 50 véhicules Bpm 51 ont déjà été transformés aux ateliers industriels de Bellinzone. Ils servent de véhicules de renfort aux heures de pointe et sont utilisés pour constituer des trains spéciaux lors de grandes manifestations.

Tout le matériel roulant des CFF contenant de l’amiante a été assaini ou mis au rancart de manière ciblée et systématique jusqu’en 2010. Or, un revêtement de petite surface contenant de l’amiante a été découvert le vendredi 17 février 2012 sur les portes et le plafond de la plate-forme d’un véhicule de type Bpm 51 à Bellinzone. Même si la quantité d’amiante est très faible et fixée, les travaux effectués sur cette série de véhicules ont été suspendus immédiatement, à Bellinzone et aux ateliers industriels d’Olten.

Des spécialistes de la Suva et du service médical des CFF établissent en ce moment les risques éventuels encourus par les quelque 16 collaborateurs concernés à la suite d’une exposition à cet amiante. Les travaux sur les Bpm 51 restent suspendus jusqu’au terme des clarifications, et tant que les CFF n’auront pas décidé de la suite des opérations. Les surfaces contenant de l’amiante sont très petites; elles ne sont accessibles qu’en cas de réparation ou d’assainissement. Seule une action mécanique (polissage, percement) permettrait de libérer éventuellement des fibres des emplacements concernés, où l’amiante est fixé. La clientèle n’encourt aucun risque, à aucun moment. L’Office fédéral des transports a été informé de la situation.

Contenu complémentaire

Contact.

CFF SA

Communication
Hilfikerstrasse 1
Case postale 65
3000 Berne