Terminal de Bâle Nord: la réponse à une croissance en hausse dans le trafic combiné.

L'étude annoncée il y a de cela un an par CFF Cargo et les Ports Rhénans Suisses sur l'exploitation du site de Bâle Nord est disponible. Le futur terminal de Bâle Nord deviendra une plaque tournante trimodale destinée aux conteneurs maritimes. La chaîne de transport bateau-rail sera ainsi au cœur du projet. A l'avenir, les conteneurs pourront être transbordés du bateau au rail ou d'un train sur un autre.

L'étude montre comment le site de CFF Cargo – inscrit dans le plan directeur du canton de Bâle-Ville en tant que terrain à finalité logistique – peut être exploité au mieux en tant que terminal de conteneurs (lieu de transbordement pour conteneurs). Le terminal sera implanté à proximité immédiate du port de Petit-Huningue et présente de nombreux avantages. La surface disponible est quasiment viabilisée. En tant que site ferroviaire, elle dispose d'un raccordement direct au corridor de trafic de marchandises international de Rotterdam - Gênes ainsi que d'un accès au Rhin, la voie fluviale la plus importante d'Europe. Le terminal de Bâle Nord fera partie d'une plaque tournante suisse performante, destinée à l'importation et l'exportation de conteneurs, et absorbera avec le Gateway Limmattal à Dietikon les quantités sans cesse croissantes de conteneurs du trafic combiné. Par ailleurs, il est la réponse suisse à la stratégie de transfert et de croissance des ports maritimes de Rotterdam et d'Anvers. Dans le cadre de leurs projets de développement, ces derniers se sont engagés à effectuer davantage de transports dans l'arrière-pays via le rail et la voie fluviale. Ces trafics supplémentaires ne peuvent être maîtrisés en Suisse qu'avec le terminal de Bâle Nord.

Selon l'étude maintenant disponible, le terminal, une fois achevé, fonctionnera selon un schéma trimodal, c.-à-d. avec un raccordement au rail, à la route et au Rhin. Cela permet de garantir une flexibilité maximum lors de l'exploitation, les capacités pouvant être adaptées aux aléas du trafic lorsqu'un mode de transport se trouve passagèrement restreint.

Réalisation en deux phases

Dans sa configuration finale, l'installation sera raccordée au Rhin et aménagée en un terminal ferroviaire complet. Le raccordement du terminal à la voie fluviale permettra de relier ces deux modes de transport respectueux de l'environnement de manière efficace. La liaison ainsi optimisée des ports maritimes avec la voie fluviale se traduit par un avantage concurrentiel essentiel pour le site de Bâle et pour toute la Suisse.

Grâce au raccordement optimal du terminal trimodal au réseau ferroviaire suisse, la distribution capillaire des conteneurs peut se faire encore plus intensément via le rail. Ainsi, les conteneurs restent plus longtemps sur le rail et le terminal de Bâle Nord fournit une contribution essentielle au transfert du trafic sur le rail.

Le canton de Bâle-ville et l'Office fédéral des transports (OFT) examinent actuellement les résultats de l'étude. Selon les estimations actuelles, les frais d'investissement pour le terminal de base s'élèvent à environ 35-40 millions de CHF. Les directives sur les subventions de la Confédération s'appliquent au financement du terminal de base, conformément à l'Ordonnance sur la promotion du transport ferroviaire de marchandises (OPTMa). CFF Cargo soumettra une demande allant dans ce sens. Il est prévu de débuter les travaux de planification pour le terminal de base de Bâle Nord au printemps 2012 et de mettre l'approbation des plans à l'enquête publique d'ici un an.

Informations complémentaires:

Hans-Peter Hadorn (+41 (0)61 639 95 97)
Directeur Ports Rhénans Suisses
hans-peter.hadorn@portof.chOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre.

Service aux médias CFF (+ 41 (0)51 220 41 11)
press@sbb.ch

Contenu complémentaire