Train Duplex pour le trafic grandes lignes: Le Tribunal admin reconnaît en partie les plaintes des associations de défense des handicapés.

Le nouveau train Duplex des CFF pour le trafic grandes lignes propose aux personnes à mobilité réduite une entrée surbaissée, des emplacements pour chaises roulantes répartis sur la totalité du train, des toilettes adaptées ainsi qu’un service de restauration à la place. Deux associations de défense des handicapés exigeaient de plus l’aménagement d’un ascenseur à l’étage supérieur de la voiture-restaurant et que le compartiment pour les personnes en chaise roulante ne soit plus situé à l’étage inférieur de la voiture-restaurant. Le Tribunal administratif fédéral a partiellement reconnu les plaintes de ces associations. Les CFF sont tenus de déplacer le compartiment pour les personnes en chaise roulante. En revanche, la construction d’un ascenseur dans la voiture-restaurant, revendiquée par l’une des deux associations de défense de handicapés, a été jugée disproportionnée par le tribunal.

Lors de la conception d’un nouveau train, les CFF prennent en compte les besoins de leurs groupes d’intérêt – comme Pro Velo, Pro Bahn ou des associations de défense des handicapés. Comme la demande en places assises augmente et que l’espace à disposition est fixe, il s’agit de trouver des solutions acceptables pour tous. L’un des objectifs est que les personnes à mobilité réduite puissent se déplacer de manière non discriminatoire dans les transports publics. Les CFF s’engagent depuis longtemps en ce domaine (cf. encadré).

Depuis le début du projet du train Duplex pour le trafic grandes lignes en 2008, les CFF entretiennent une étroite collaboration avec l’Office fédéral des transports (OFT) et le Bureau Suisse des Transports publics accessibles (TPA/BöV), comme c’est l’usage pour les acquisitions. Dans un premier temps, les différentes associations ont ainsi été entre autres invitées à participer à l’élaboration du catalogue des exigences et, plus tard, à visiter la maquette du nouveau train. Selon l’OFT, les CFF ont déjà suffisamment respecté les prescriptions de la loi sur les handicapés dans leurs plans. L’OFT a donc également approuvé les plans comportant le compartiment pour les personnes en chaise roulante.

Plaintes (partiellement) admises

Le Tribunal administratif fédéral devait se prononcer sur deux points critiques formulés par les associations de défense des handicapés concernant, d’une part, l’emplacement du compartiment pour les personnes en chaise roulante et, d’autre part, l’accès à l’étage supérieur de la voiture-restaurant au moyen d’un ascenseur adapté aux chaises roulantes. Il a rejeté la demande d’installation d’un ascenseur. En revanche, l’emplacement du compartiment pour les personnes en chaise roulante a été considéré comme n’étant pas idéal. Le tribunal exige donc qu’il soit transféré de l’étage inférieur de la voiture-restaurant à une voiture voisine. Les handicapés ont le droit de «voyager avec les autres usagers», comme l’a plaidé le tribunal.

Les modifications du projet, rendues nécessaires par l’arrêt, retardent fortement la production et la mise en service des nouveaux trains. Elles n’entraînent pas encore de répercussions visibles sur l’exploitation ferroviaire, mais les conséquences financières doivent encore être évaluées. Du point de vue des CFF, les modifications du projet exigées par le Tribunal administratif fédéral sont excessives. En étroite concertation avec Bombardier, ils  examinent la possibilité de recourir contre cet arrêt auprès du Tribunal fédéral.

Voyager avec un handicap – les CFF s’engagent pour l’autonomie

Les CFF appliquent la loi sur l'égalité pour les handicapés de 2004 et apportent des modifications progressives à leur matériel roulant, à l’infrastructure et au système d'information des voyageurs. En 2011, le matériel roulant à plancher surbaissé a circulé sur 45 lignes régionales et, en ce qui concerne le trafic grandes lignes, les trains à deux niveaux InterCity disposent également d’une entrée surbaissée. Par ailleurs, des plates-formes élévatrices permettent déjà aux personnes à mobilité réduite de voyager à bord de tous les trains grandes lignes. Qui plus est, le nombre des gares où la hauteur de quai a été modifiée pour assurer un accès de plain-pied aux trains a augmenté. Les CFF proposent aux voyageurs handicapés des titres de transport à prix réduit. Mis en place par les CFF, le Call Center Handicap de Brigue permet d’aider gratuitement les voyageurs en chaise roulante, à mobilité réduite, aveugles ou malvoyants ainsi que les personnes souffrant d’un handicap mental à monter et à descendre du train.

Contenu complémentaire

Contact.

CFF SA

Communication
Hilfikerstrasse 1
Case postale 65
3000 Berne