5000 tonnes d'éléments en béton transportées dans le respect de l'environnement depuis le Rheintal saint-gallois à destination du Valais.

Le partenariat de longue date qui unit CFF Cargo et l'entreprise saw spannbetonwerk ag est une parfaite illustration du fonctionnement écologique et économiquement durable du trafic ferroviaire de marchandises par wagons complets. Le seul transport d'éléments en béton pour le nouveau hall de production de Schollglas SA à Steg (VS) a permis d'éviter l'émission de 85 tonnes de CO2, soit l'équivalent de 379 trajets en camion à travers la Suisse.

CFF Cargo veut renforcer à l'avenir son activité principale, le trafic de marchandises par wagons complets, en tant que système de transport performant et durable. Pour ce faire, la collaboration étroite avec les secteurs économiques joue un rôle important, comme le montre clairement l'exemple de la société saw spannbetonwerk ag à Widnau (SG). A l'automne 2011, CFF Cargo a entre autres transporté 158 wagons contenant 474 éléments en béton de Widnau à Brigue. La destination de ces convois était le chantier du nouveau site de production du fabricant de verre isolant, Schollglas (voir encadré). La cargaison de près de 5000 tonnes au total a circulé par le rail sur 300 kilomètres dans le respect de l'environnement, du Rheintal au Valais. Seuls les derniers kilomètres séparant Brigue du site du chantier à Steg-Hohtenn ont été parcourus en camion. «L'ensemble du transport représentait un défi logistique que nous avons pu relever de façon optimale tant sur le plan économique qu'écologique grâce à une étroite collaboration», a expliqué jeudi devant les médias Tobi Frei, CEO du groupe saw.

Bilan écologique respectueux du climat pour le groupe saw

Toutefois, les transports tels que celui d'éléments en béton du Rheintal au Valais sont judicieux tant d'un point de vue écologique qu'économique. «Les avantages du trafic de marchandises par wagons complets résident en particulier dans le fait de pouvoir acheminer de plus grandes quantités de marchandises sur de moyennes à longues distances», a expliqué Wolfram Köster. Ceci à l'inverse des points d'enlèvement et de livraison avec de petits volumes ou des wagons isolés, qui peuvent encore à peine être desservis de façon rentable. C'est pourquoi l'exemple du groupe saw est aussi bien porteur d'avenir et écologique qu'économiquement durable: «Ici, nous pouvons regrouper les transports en plus grosses quantités et les exécuter régulièrement sur de plus longues distances, et ainsi exploiter pleinement nos points forts.»

Une année s'est écoulée entre le choix du site et son inauguration

Le nouveau site de production de Schollglas Suisse à Steg-Hohtenn, qui a été inauguré début février 2012, représente au total 7400 mètres cubes de volume de construction. Le bâtiment principal mesure à lui seul plus de 100 m de long, 66 m de large et près de 10 m de haut. Entre le choix du site en février 2011 et la mise en service, une année seulement s'est écoulée. «La construction à partir d'éléments en béton est particulièrement sûre aussi bien en termes de délais que de coûts et sa durée de vie est exceptionnellement élevée. Enfin, ce type de construction ne nécessite que peu d'entretien», a expliqué Christoph Göldi, associé du bureau d'architectes göldi+eggenberger ag.

L'aspect «durabilité» était au centre des préoccupations de l'entreprise Schollglas Suisse lors de la construction du hall de production selon le standard Minergie. «L'atmosphère ambiante constante des locaux et le potentiel d'accumulation d'énergie plaidaient en faveur d'une construction massive en béton plutôt que d'une construction légère en acier», a précisé Michael Göldi, CEO de Schollglas Suisse. Le toit du hall héberge en outre la plus grande installation d'énergie solaire du Haut-Valais. Elle s'étend sur 2600 m2 et fournit chaque année 420 000 kWh de courant, ce qui couvre les besoins de 84 ménages.

Encadré explicatif

Comme décrit précédemment, le transport des éléments en béton du canton de St-Gall à destination du Valais a été effectué par CFF Cargo. Grâce au transport ferroviaire respectueux du climat sur une distance de 300 km de Heerbrugg à Brigue, il a été possible d'économiser environ 28 tonnes de CO2, ceci en comparaison d'un transport d'éléments en béton par camion depuis une usine plus proche (exemple de calcul pour une distance de transport de 80 km).

Des photos de la conférence de presse sont disponibles sur www.sbbcargo.com/fr/photoOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre. -> Galerie photos dès 14h environ.

Informations complémentaires:

Michael Göldi, directeur de Schollglas SA Altstätten, Tél. +41 71 757 37 00

Christoph Göldi, associé de göldi+eggenberger ag, Tél. +41 71 757 11 55

Tobi Frei, CEO groupe saw, Tél. +41 79 470 33 30

Service aux médias CFF, Tél. +41 51 220 41 11

Contenu complémentaire