Renouvellement des automates dès 2013: Les CFF investissent 40 millions pour de nouveaux automates à billets.

Les CFF remplacent 1000 distributeurs à billets par des automates de la dernière génération. Montant total de l’investissement: 40 millions de francs. Le fournisseur retenu est l’entreprise allemande Scheidt & Bachmann de Mönchengladbach en Allemagne. Les nouveaux distributeurs seront installés dès l’automne 2013 jusqu’en 2015. Ils offrent de nombreux avantages pour la clientèle et répondent aux normes fixées par la loi sur les personnes handicapées.

Les CFF exploitent quelque 1400 distributeurs de billets. En service depuis 1997, les 1000 automates à écran tactile de la première génération doit être remplacés pour des raisons de coûts et d’ancienneté. Ils seront remplacés par de nouveaux distributeurs de billets ePOS, équipés d’une technologie plus moderne. Le mandat, qui a fait l’objet d’un appel d’offres international, s’élève à 40 millions de francs suisses. C’est l’entreprise Scheidt & Bachmann de Mönchengladbach en Allemagne qui a été choisie. Huit fournisseurs avaient fait parvenir une offre. Les nouveaux distributeurs seront installés dès l’automne 2013. Leur remplacement se fera par étapes et devrait être achevé à l’automne 2015.


Les distributeurs de billets – le canal de vente CFF le plus utilisé

Dotés d’une technologie moderne, les distributeurs disposeront d’un écran de 15 pouces pour un affichage plus grand. Ils apporteront aussi de nombreuses améliorations pour les voyageurs. Ainsi, les distributeurs seront munis d’un recycleur de billets de banque, c’est-à-dire qu’ils pourront rendre la «monnaie» sous forme de billets de banque. En outre, les automates seront équipés d’un scanneur de codes-barres pouvant lire des informations directement à partir de supports papier ainsi que d’un lecteur RFID, qui accélèrera l’identification du client, la demande de données et l’assistance d’utilisation personnalisée. Par ailleurs, le nouveau distributeur de billets remplit les critères de la nouvelle loi sur les handicapés, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2014. Les derniers développements dans la lutte anti-skimming ont également été intégrés.

Les automates à billets équipés de la technologie la plus moderne et plus conviviaux facilitent l’accès aux trains. Le pourcentage de billets achetés aux distributeurs devrait augmenter dans les prochaines années. En 2011, 55 millions de titres de transport ont été vendus et pour 2016, les CFF estiment que ce chiffre passera à 58 millions. Le distributeur de billets est le canal de vente CFF le plus utilisé.

Des processus plus rapides et plus simples

Les CFF améliorent sans cesse l’utilisation des automates à billets. Parallèlement à la nouvelle acquisition, une nouvelle version de logiciel sera installée dès le 15 juin 2012 sur les distributeurs actuels. Les processus de vente auxquels les clients sont familiers s’en trouveront simplifiés et accélérés. Par ailleurs, les opérations de vente en trafic grandes lignes et en trafic régional (communautés tarifaires) seront uniformisés.

La principale nouveauté est la mise en œuvre dans toute la Suisse du choix de la destination: après la saisie du lieu de destination et la préparation du trajet, les offres correspondant à la relation ferroviaire et à la destination s’afficheront. Les voyageurs accéderont ainsi plus rapidement au produit souhaité.


Contenu complémentaire