Le Réseau Express Régional (RER) Vaud étoffe son offre.

A quelques semaines de l'inauguration de la halte de Prilly-Malley, projet majeur de la 1ère étape du développement du RER Vaud, François Marthaler, chef du Département des infrastructures et François Gatabin, chef du trafic régional CFF pour la Romandie, ont présenté la suite du programme d'investissements du RER. De nouvelles infrastructures et de nouvelles rames permettront d'intensifier l'offre dans le nord vaudois, la Broye, à la Vallée de Joux et au cœur du réseau, entre Cully et Cossonay.

Le nombre de voyageurs sur le réseau RER Vaud ne cesse d'augmenter. Il a passé de près de 9 millions de clients en 2007 à 14.7 millions en 2011. Les prévisions de fréquentation pour 2020 et 2030 montrent une progression annuelle moyenne de 5%, variant selon les tronçons entre 3% et 11%. Pour répondre à cette forte croissance, le Département des infrastructures et les CFF ont défini une stratégie d'investissement avec trois échéances:

  • décembre 2015: le réseau RER sera prolongé jusqu'à Grandson, avec un train toutes les 30 minutes;
  • décembre 2017: le RER Vaud desservira systématiquement et sans changement la Basse Broye et la Vallée de Joux;
  • décembre 2018: cadence au ¼ heure entre Cully et Cossonay.

Pour réaliser ce programme, il faudra construire de nouvelles infrastructures ferroviaires: nouveau quai à Grandson, modernisation de la gare de Moudon, double voie entre Moudon et Lucens, gare de rebroussement au Day et à La Sarraz, voie de rebroussement à Cully, etc. Le montant de ces investissements est de l'ordre de 166 millions de francs, financés par la Confédération et le Canton de Vaud. Une demande de crédit sera soumise au Grand Conseil en automne 2012 pour réaliser les études nécessaires. Quant aux CFF, ils devront compléter le parc avec de nouvelles rames modernes.

L'étape suivante de développement du RER Vaud interviendra entre 2025 et 2035. Elle nécessitera la construction d'une 3e voie entre Renens et Allaman pour permettre une desserte à 30' de toutes les haltes entre Renens et Allaman.

Ces renforcements de l'offre visent à répondre à la demande qui connaît une croissance spectaculaire et à augmenter la part modale des transports publics dans les déplacements des Vaudois, en leur offrant une autre solution que la voiture pour se rendre en ville.

Renseignements:

Contenu complémentaire