Installations de contrôle des trains (ICT): Les CFF et le BLS s’engagent pour la sécurité et la stabilité du réseau ferroviaire.

Le réseau ferroviaire suisse est surveillé par 140 installations de contrôle des trains (ICT) des CFF et du BLS. Depuis mai dernier, ces systèmes de mesure sont reliés entre eux ainsi qu’au Centre d'intervention d'Erstfeld des CFF. Pionniers dans l’utilisation des ICT, les CFF et le BLS développent encore cette technologie. Les premières expériences sont très positives: l’échange de données fonctionne. Grâce à son rattachement au réseau national, ce dispositif contribue à la sécurité, à la stabilité et la ponctualité du trafic ferroviaire.

En matière d’installations de contrôle des trains, la Suisse est à la pointe. Actuellement, 140 installations de contrôle des trains (ICT) sont répartis sur le réseau ferroviaire des CFF et du BLS. D’ici 2016, ce chiffre montera à 220. Les installations de mesures et les capteurs enregistrent automatiquement 24h/24 un nombre important d’informations de contrôle comme la surveillance de dangers naturels et la vitesse des trains. Ils identifient les lacunes techniques avant qu’elles ne provoquent un dérangement comme par exemple, les plaquettes de freins défectueuses, les changements de charge, les charges excessives ou le déversement de matières dangereuses. Les ICT sont installées près des frontières, dans les gares de triage et le long des voies d'accès aux tunnels.

Depuis mai 2012, les réseaux des CFF et du BLS sont reliés et associés au Centre d'intervention d'Erstfeld des CFF. Cette collaboration technique permet d’observer en permanence le réseau suisse. En cas d’intervention, le centre d’Erstfeld est le point de contact unique et prend les mesures nécessaires. Les premières expériences sont positives.

Grâce à cette collaboration, des doublons ont pu être supprimés, les dérangements sont identifiés plus vite et les procédures d'alarme et d'intervention ont pu être encore optimisées. Le dispositif apporte une contribution importante à la stabilité de l’horaire, à une meilleure ponctualité et à une exploitation ferroviaire plus sûre. A l’échelle ferroviaire, cet échange de données est inédit. Les CFF et le BLS soulignent ainsi leur rôle de pionnier international.

La perspective d’une collaboration internationale.

Les CFF souhaitent également étendre le réseau international des ICT. Cela permettrait à un problème d’être localisé à la frontière et d’augmenter la ponctualité dans le trafic international. Cet automne, un premier essai sera réalisé avec les Chemins de fer autrichiens à Nenzing et la gare frontière de Buchs SG.

Contact:

Service de presse CFF: 051 220 41 11, presse@cff.ch
Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre.
Service de presse BLS: 058 327 29 55, media@bls.chOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre.

Contenu complémentaire