Développement de la capacité du nœud ferroviaire de Lausanne: Une gare renouvelée pour une demande croissante.

Des quais prolongés et élargis, trois passages sous-voies, des interfaces améliorées au nord comme au sud, une marquise historique préservée : tel sera le nouveau visage de la gare de Lausanne à l’horizon 2025, à l’issue de sa transformation, et ce sans diminution du nombre de trains pendant les travaux. Des installations qui permettront de répondre au doublement de la fréquentation de la gare attendu ces prochaines décennies. Un pavillon d’information permet en outre à la clientèle et aux riverains d’obtenir en permanence des informations sur le programme Léman 2030.

L’Office fédéral des transports (OFT), le canton de Vaud et les CFF ont présenté aujourd’hui à la presse les premiers contours du nouveau visage de la gare de Lausanne. Croissant rapidement et sans interruption depuis plusieurs années, le nombre d’utilisateurs de ce nœud ferroviaire doublera à l’horizon 2030.Pour répondre à cette forte croissance, des travaux de transformation de grande envergure sont indispensables. Ceux-ci auront pour but d’élargir les quais et de les allonger, de manière à accueillir des trains de 400 mètres de long, offrant davantage de places assises, et à renforcer la sécurité des voyageurs. Parallèlement, la gare de Lausanne verra le nombre de liaisons des réseaux régional d’abord, puis national, augmenter de façon importante au cours des années à venir.

Ces développements exigent une totale redéfinition de la surface et des sous-sols de la gare. Les passages inférieurs seront complètement reconstruits. De deux actuellement, ils passeront à trois et seront aussi considérablement élargis et rehaussés pour permettre une meilleure répartition des flux de voyageurs. Les interfaces avec la place de la Gare et avec la rue du Simplon seront également améliorées. La majestueuse marquise de la gare sera légèrement déplacée, mais préservée.

Les études menées avec les différents partenaires permettront ces prochains mois d’affiner le projet en cours d’élaboration, tant dans son contenu (notamment les interfaces avec les espaces publics et les transports publics) que pour les coûts et le phasage des chantiers. Le Canton de Vaud a préfinancé la totalité de ces études. La procédure d’approbation des plans (permis de construire) devrait démarrer à la fin 2014.

Le début des travaux dans la gare même de Lausanne est prévu pour 2017. Les voyageurs bénéficieront d'un nombre équivalent de trains et de places assises durant le chantier en dépit du fait que moins de voies seront disponibles. Les améliorations de l'offre ferroviaire découlant des aménagements qui seront réalisés ces prochaines années dans la région lausannoise doivent pouvoir être introduites à partir de 2018, et pleinement déployer leurs effets d'ici décembre 2025. .

Les travaux d'infrastructure sont financés par la Confédération. Elle prévoit d'investir plus d'un milliard de francs pour les diverses mesures de mise à niveau et d’augmentation de la capacité sur le tronçon allant de la gare de Lausanne à celle de Renens. Le soutien du peuple et des cantons au projet fédéral Financement et aménagement de l'infrastructure ferroviaire (FAIF), en votation le 9 février 2014, constitue une étape indispensable en vue de leur réalisation.

Afin de tenir en permanence les riverains et la clientèle au courant de l’évolution du projet de transformation de la gare de Lausanne, des travaux et de l’offre, un pavillon d’information, situé à la rue du Simplon 34 à Lausanne, est à la disposition du public dès mardi 26 novembre. Il sera ouvert du mardi au vendredi, de 11 heures à 19 heures, et le samedi de 10 heures à 13 heures.

Contenu complémentaire