Symposium international spécialisé sur l’état du réseau ferroviaire: Infrastructure ferroviaire — gros plan sur les défis.

Les CFF et l’ETH Zurich ont organisé un symposium international spécialisé sur l’état des réseaux européens ce lundi 10 juin 2013. Quelque 230 représentants des entreprises européennes de chemins de fer ainsi que des experts du domaine ont discuté des défis futurs en matière d’installations ferroviaires, d’entretien, de financement, ainsi que de la stratégie des entreprises ferroviaires.

La mobilité croissante place les entreprises ferroviaires européennes devant d’importants défis: la charge de l’infrastructure croît de manière constante, augmentant simultanément le besoin d’entretien. En outre, la sollicitation des infrastructures ferroviaires est toujours plus grande. Le financement durable du système ferroviaire n’est, à plusieurs endroits, pas assuré.

Afin de discuter de ces défis et des solutions possibles avec les partenaires européens, les CFF ont organisé un symposium international spécialisé sur l’état du réseau en Europe le lundi 10 juin 2013 à Zurich, en collaboration avec l’ETH Zurich.

Echange international.

Des représentants de haut niveau des entreprises ferroviaires et d’infrastructure ferroviaire européennes ont participé à ce symposium, ainsi que des experts du secteur ferroviaire. Parmi les orateurs, on trouvait notamment Philippe Gauderon, chef CFF Infrastructure, Pierre-André Meyrat, directeur suppléant de l’Office fédéral des transports (OFT), Andreas Matthä, porte-parole de la direction d’ÖBB-Infrastruktur AG, et Marion Gout-Van Sinderen, CEO du hollandais ProRail. L’état du réseau, les stratégies d’entretien et les esquisses de solutions innovantes face aux défis actuels étaient au centre des discussions. «Une infrastructure ferroviaire performante doit avoir des coûts optimisés, être adaptée à la demande et son extension doit être placée dans la perspective d’un concept global prenant en compte son entretien– un Life Cycle Management proactif est en effet nécessaire à la durabilité des installations d’infrastructure», a expliqué Andreas Matthä. Philippe Gauderon tire un bilan positif: «Lors de ce symposium spécialisé, nous avons pu stimuler un échange international, indiquer des perspectives et encourager une collaboration transfrontalière active sur ces thèmes». C’est une base importante, qui permettra de mettre à la disposition de la clientèle un réseau ferroviaire adapté à la demande, sûr et fiable. Le symposium spécialisé a suscité un grand intérêt et a été suivi par près de 240 invités internationaux.

Les CFF fixent des standards de transparence.

Il est ressorti de cette manifestation que les CFF font bonne figure, en particulier dans le domaine des connaissances de l’état de leurs installations et de la transparence. Depuis 2009, les CFF publient chaque année un rapport sur l’état du réseau, occupant ainsi un rôle de pionniers en Europe. Dans leur rapport sur l’état du réseau, les CFF indiquent en outre quel est le besoin futur pour l’entretien. Lors de ce symposium spécialisé, les CFF ont reçu des suggestions importantes permettant de développer ce rapport ces prochaines années. La discussion a aussi incité les réseaux étrangers à faire des progrès dans ce domaine.

Le rapport sur l’état du réseau des CFF peut être téléchargé sur Internet: www.cff.ch/nzb.

High Level Infrastructure Meeting des 11 et 12 juin 2013.

Les 11 et 12 juin 2013 se déroulera à Zurich et sur invitation des CFF l’annuel «Community of European and Railway and Infrastructure Companies» (CER-EIM). Lors de cette rencontre, les responsable de l’infrastructure des entreprises ferroviaires européennes traiteront de thèmes spécifiques du trafic ferroviaire transfrontalier. Les participants discuteront notamment des défis futurs du transport de trains plus longs et plus lourds, de la manière d’assurer la compatibilité transfrontalière des réseaux, ainsi que de l’amélioration de la collaboration des gestionnaires d’infra-structure. En organisant cette manifestation, les CFF ont la possibilité de prendre part à la collaboration internationale et d’encourager le dialogue. Les participants au High Level Infrastructure Meetings seront accueillis le 11 juin au soir à Zurich par la Conseillère fédérale Doris Leuthard et par Andreas Meyer, CEO des CFF.

Contenu complémentaire