Journée nationale «Futur en tous genres»: Plus de 1000 enfants à la découverte des CFF.

Assurer la relève: voilà l’un des défis des CFF pour ces prochaines décennies. À l’occasion de la journée nationale «Futur en tous genres» du 13 novembre, les CFF se sont présentés sous leur meilleur jour auprès de quelque 1000 potentiels collaborateurs de la prochaine génération. Les enfants ont accompagné leurs parents à bord de locomotives, dans des salles de réunions ou encore sur les chantiers. L’après-midi, un programme alléchant les attendait: programmation d’horaires et de robots, visite d’ateliers et fabrication de feux de signalisation. Les paris sont ouverts: les feux sont-ils passés du rouge au vert à la fin de l’après-midi?

Jeudi 13 novembre 2014, dans la matinée, quelque 1000 filles et garçons ont pu accompagner leur mère, leur père ou un autre proche de leur famille sur leur lieu de travail. L’après-midi, les CFF et leur partenaire de formation, login, leur ont présenté plus en détail différents métiers du rail.

«D’ici quelques années, les garçons et les filles devront choisir leur orientation professionnelle. Nous espérons qu’ils penseront aux CFF et postuleront pour les places vacantes, notamment dans le domaine de la distribution, de la circulation des trains, des sciences naturelles ou de l’informatique», a déclaré Markus Jordi afin de souligner l’engagement des CFF.

Le responsable HR constate qu’aux CFF également, les professions choisies restent traditionnellement associées au genre. Cela accentue encore le manque de relève dans les professions pour lesquelles les CFF ont un fort besoin de recrutement. Tandis que le nombre de postes repourvus recule, celui des personnes quittant la vie active augmente. Aux CFF, plus de la moitié des 31'000 collaborateurs partiront à la retraite entre 2022 et 2037. La journée nationale «Futur en tous genres» constitue donc une plate-forme intéressante pour le quatrième employeur de Suisse en lui permettant de se préparer au changement de génération. Elle s’adresse aux élèves des cinquième, sixième et septième classes et entend promouvoir très tôt l’égalité entre les femmes et les hommes pour orienter plus tard le choix d’une profession et les projets d’avenir.

Les CFF participent pour la 14e fois à la journée «Futur en tous genres», autrefois appelée «Journée des filles». Il s’agit pour eux de faire découvrir à la relève une partie des quelque 150 professions proposées aux CFF. L’expérience ne profite pas seulement aux enfants: «les collaborateurs aussi apprécient de montrer leur environnement de travail à leurs enfants», a souligné Markus Jordi.

Contenu complémentaire