Travaux dans le complexe de la gare de Berne: Consolidation de la Grosse Schanze et de la dalle surplombant les quais.

Le parking de la Grosse Schanze et une partie de la dalle surplombant les quais de la gare de Berne présentent des défauts structurels qui doivent être éliminés au plus vite. C’est ce qu’a révélé une analyse des risques mandatée par les propriétaires du complexe, Grosse Schanze AG, les CFF et La Poste Suisse. Ceux-ci ont lancé les premières études de projet suite à la réalisation d’expertises géologiques et architecturales. Une partie du complexe sera assainie d’ici à 2017. L’ouvrage répondra alors aux exigences des normes parasismiques.

La gare de Berne, qui appartient à plusieurs propriétaires, est un ouvrage complexe qui a évolué au cours du temps en présentant des faiblesses. Depuis sa construction il y a 56 ans, de nombreux défauts d’usure sont apparus dans la structure du bâtiment: à certains endroits, la dalle recouvrant les quais (parties du parking souterrain, parking de courte durée et gare postale) n’est plus étanche et doit être assainie. Afin de pouvoir réaliser les travaux requis, une preuve de la résistance aux séismes doit notamment être fournie, conformément aux normes de la Société suisse des ingénieurs et des architectes (SIA). Les trois propriétaires, Grosse Schanze AG, La Poste Suisse et les CFF ont donc fait réaliser une analyse des risques. L’étude révèle que le parking de la Grosse Schanze présente des défauts structurels en matière de sécurité sismique. Les résultats confirment également la nécessité des travaux de consolidation de la dalle. Grosse Schanze AG, les CFF et La Poste Suisse examinent actuellement quelles mesures permettront de les éliminer.

Mise en place rapide de mesures d’assainissement

Les propriétaires estiment que dans le cadre des mesures d’assainissement requises, le complexe de la gare, en particulier le parking de la Grosse Schanze et la dalle surplombant les quais, doit satisfaire toutes les exigences actuelles des normes parasismiques. Les études en la matière ont déjà débuté. Diverses variantes sont actuellement examinées dans le détail et des expertises géologiques complémentaires sont en cours. Suivront la phase de planification, la procédure d’autorisation et l’exécution des travaux, qui devraient se terminer en 2017. À l’issue du chantier, le complexe immobilier répondra aux exigences parasismiques. Les coûts globaux engendrés par ces mesures sont estimés à environ 14 millions de francs. Ils seront assumés par les propriétaires au prorata.

La Société suisse des ingénieurs et des architectes distingue quatre zones sismiques en Suisse. Berne se trouve dans la zone sismique 1, qui correspond à un faible danger. Les risques sismiques sont toutefois analysés en permanence par des spécialistes du domaine.

Contenu complémentaire

Contact.

CFF SA

Communication
Hilfikerstrasse 1
Case postale 65
3000 Berne