Ajustements de la production en trafic marchandises sans suppression de poste: Les CFF optimisent les gares de triage pour le trafic par wagons isolés.

Les CFF optimisent les processus des gares de triage et leur utilisation. CFF Cargo reprendra au début 2015 la planification et la production des gares de triage de Limmattal et de Lausanne, assurée jusqu’à présent par CFF Infrastructure, qui restera responsable de la régulation du trafic. Les CFF envisagent en outre de renoncer à l’avenir aux prestations de manœuvre à Däniken et Zurich Mülligen. Les CFF pourront ainsi augmenter les capacités sur le réseau express.

Seule utilisatrice des gares de triage de Limmattal et de Lausanne, CFF Cargo reprendra en janvier 2015 leur planification et leur production sur mandat de CFF Infrastructure. CFF Cargo assurera ainsi tout le processus de production du trafic marchandises, du retrait des wagons chez les clients jusqu’à la remise aux destinataires, en passant par le triage. CFF Infrastructure restera responsable des gares de triage. La division restera l’interlocutrice des entreprises de transport ferroviaire et continuera d’assurer la régulation dans les deux gares de triage. Nous garantissons ainsi l’absence de discrimination. Les CFF continueront d’occuper les quelque 220 collaboratrices et collaborateurs des gares de triage de Limmattal et Lausanne. La plupart d’entre eux passera de CFF Infrastructure à CFF Cargo, où ils resteront soumis à une convention collective de travail équivalente. Au sein de CFF Cargo, leur activité sera plus diversifiée et ils profiteront de nouvelles possibilités d’évolution.

À l’avenir, les CFF renonceront aux manœuvres du trafic par wagons isolés dans les deux gares de Däniken et Zurich Mülligen. Comme aucune autre entreprise de transport n’y recourt, l’exploitation de ces deux gares sera interrompue. Mis sur pied par l’Office fédéral des transports (OFT) dans le cadre de la révision totale de la loi sur les transports publics pour la planification des installations du trafic marchandises, le groupe d’accompagnement des acteurs du secteur en vue du développement du fret ferroviaire étudie l’opportunité d’une renonciation totale à ces deux installations. La détermination de la date précise d’interruption de l’exploitation est en cours. En cas de renonciation définitive aux installations, les CFF élaboreront d’autres possibilités d’affectation, en accord avec les cantons et les communes. Les CFF soumettront une offre d’emploi aux 35 collaborateurs des gares de manœuvre de Däniken et de Zurich Mülligen. Les installations ainsi libérées seront utilisées jusqu’à nouvel avis pour le garage de véhicules.

En se concentrant sur les gares de triage de Limmattal et de Lausanne, ainsi que sur les gares de triage frontières de Bâle, Chiasso et Buchs SG, les CFF éliminent les excédents de capacités existants. Ils créent simultanément de nouvelles capacités sur le réseau express.

Contenu complémentaire

Contact.

CFF SA

Communication
Hilfikerstrasse 1
Case postale 65
3000 Berne