Acquisition de matériel roulant pour le trafic nord-sud: Les CFF adjugent un marché portant sur 29 trains à Stadler Rail.

Les CFF achètent 29 nouvelles rames automotrices destinées au trafic international nord-sud à l’entreprise Stadler Rail. Stadler Rail a obtenu la meilleure évaluation en matière de rentabilité globale et de réponse aux attentes de la clientèle, ce qui lui a permis d’emporter le marché. Le volume de ce marché avoisine le milliard de francs. Grâce à ces nouveaux trains, les CFF pourront offrir du confort, des prestations fiables et des places assises en nombre suffisant à leur clientèle, dans l’optique de l’augmentation attendue de la demande après la mise en service des tunnels de base du Saint-Gothard et du Ceneri. Les trains devraient être mis en service progressivement à partir de la fin 2019, selon l’accord contractuel passé avec Stadler Rail.

Les CFF chargent Stadler Rail de construire 29 rames automotrices destinées au trafic international sur l’axe nord-sud, pour un montant qui avoisine le milliard de francs. Ils ont lancé une procédure d’appel d’offres portant sur 29 nouveaux trains en avril 2012. Le marché vient d’être adjugé. «Il était évident que Stadler Rail remplissait les critères avec un net avantage. Cette entreprise nous a présenté un train très convivial», explique Andreas Meyer, CEO des CFF. Stadler Rail a fait la différence sur les deux critères les plus fortement cotés. La rentabilité économique de son offre (40%) et son caractère novateur (25%) concernant la réponse aux attentes de la clientèle, notamment en matière d’aménagement et de sécurité, ont particulièrement convaincu. L’offre de Stadler Rail était comparable à celle des autres soumissionnaires pour ce qui concerne les critères de technique (20%) et de réalisation du contrat (15%). «Nous entendons offrir les meilleurs trains à notre clientèle. Celle-ci a été au centre de nos préoccupations lors de la conception de l’aménagement des trains. Quant à la technique utilisée, elle a fait ses preuves», explique Jeannine Pilloud, responsable CFF Voyageurs.

Les fabricants de matériel roulant Alstom, Stadler Rail et Talgo ont soumis une offre pour ce marché majeur. La décision est tombée au terme d’une procédure complexe, conforme à la loi fédérale et à l’ordonnance sur les marchés publics (LMP/OMP). Les critères retenus pour l’évaluation ont été publiés sur simap.ch dans le cadre de la procédure publique d’appel d’offres. Conformément aux dispositions légales, la part de création de valeur en Suisse n’était pas un critère. Selon Stadler Rail, les trains seront produits à Bussnang (TG). En plus de l’adjudication portant sur 29 trains, les CFF se sont assuré, par contrat, des options pour 92 trains supplémentaires. La décision d’adjudication paraîtra le 10 mai 2014 sur simap.ch. Un délai de recours de 20 jours suivra. Enfin, le contrat devrait être signé début juin.

De nouveaux trains plus spacieux et plus confortables.

La vitesse maximale des nouvelles rames automotrices est de 249 km/h. Longues de 400 mètres en double traction, elles offrent plus de 800 places assises. Cela représente 40% de plus que les compositions ETR 470 actuelles, longues de 230 mètres. Se conformant à la loi sur l’égalité pour les handicapés, les CFF ont décidé de proposer des accès surbaissés parce que cela répond à un besoin de la clientèle, également exprimé par les personnes âgées et celles se déplaçant avec des bagages ou des poussettes. Chaque composition disposera de deux toilettes accessibles aux personnes en fauteuil roulant, ainsi que d’un passage adapté entre la 1re et la 2e classe et la voiture-restaurant. Ces trains seront équipés de toilettes séparées pour les femmes et les hommes, de vastes espaces de rangement pour les bagages et d’un système d’information à la clientèle doté d’un affichage électronique. Ils disposeront aussi d’espaces destinés au travail et aux familles, ainsi que de compartiments silence. Toutes les places assises seront équipées de prises électriques. Enfin, des répéteurs permettront une bonne réception de téléphonie cellulaire à bord.

Vers une amélioration notable de l’offre au Saint-Gothard.

Grâce à ces nouveaux trains, les CFF pourront offrir du confort, des prestations fiables et des places assises en nombre suffisant à leur clientèle, dans l’optique de l’augmentation attendue de la demande après la mise en service des tunnels de base du Saint-Gothard et du Ceneri. Actuellement, en effet, 9 000 personnes transitent chaque jour à travers le Saint-Gothard avec les CFF. Grâce à la densification du trafic et à l’accroissement de la vitesse des trains, ce nombre devrait plus que doubler d’ici à 2025. Les CFF prévoient qu’en 2020 déjà, pas moins de 15 000 voyageurs emprunteront chaque jour cet axe nord-sud.

Les trains devraient être mis en service progressivement à partir de la fin 2019, selon l’accord contractuel passé avec Stadler Rail. Ils devront être homologués pour circuler en Suisse, en Allemagne et en Italie. Ils rouleront d’abord entre Bâle/Zurich et Milan. Plus tard, ils pourront être mis en service sur d’autres axes, essentiellement internationaux. Ces rames automotrices remplaceront à terme les trains à caisses inclinables de types ICN et ETR 610 au Saint-Gothard. Les CFF ont commandé huit trains supplémentaires de type ETR 610 pour la période de transition, qui va jusqu’en 2019. Les ETR 610 supplémentaires entreront en service cette année encore. Ils remplaceront les ETR 470, qui seront réformés.

Lorsque les nouvelles rames automotrices Stadler Rail entreront en service, les ETR 610 seront transférés au Simplon; les ICN, quant à eux, seront exploités sur des tronçons sinueux comme la ligne du Pied du Jura. Avec leurs nouveaux trains, les CFF disposeront à court et à long terme de matériel roulant moderne et accueillant en suffisance pour assurer la desserte de l’axe nord-sud. Ces prochaines années, les CFF investiront chaque année en moyenne un milliard de francs dans le matériel roulant.

Contenu complémentaire

Contact.

CFF SA

Communication
Hilfikerstrasse 1
Case postale 65
3000 Berne