Réduction des nuisances sonores: Des parois antibruit à Neuchâtel et à St-Blaise.

Sur mandat de la Confédération, les CFF construisent des parois antibruit à Neuchâtel et à St Blaise sur plus de cinq kilomètres. Les coûts d’investissement s’élèvent à 23.5 millions de francs. Les murs antibruit permettent de réduire les nuisances sonores pour plus de 8000 riverains. Les travaux durent jusqu’en 2015.

Les abords de la ligne ferroviaire Lausanne-Bienne deviennent plus calmes. Dans le cadre du programme national d’assainissement phonique lancé par la Confédération, les CFF construisent des parois antibruit à Neuchâtel et à St Blaise. Le coût d’investissement total pour ces projets s’élève à 23.5 millions de francs.

  • A Neuchâtel, des parois antibruit d’une longueur de 4.5 kilomètres sont prévues sur cinq sites différents. Les travaux débutent en août 2014 et prennent fin en décembre 2015. Les coûts du projet s’élèvent à 18 millions de francs.
  • A St Blaise, les travaux démarrent en mars 2015 et s’achèvent en décembre 2015. La longueur des parois antibruit est de 1.2 kilomètres. Les coûts du projet s’élèvent à 5.5 millions de francs.

Les chantiers de Neuchâtel et St Blaise constituent le second volet des travaux sur le tronçon Auvernier – La Neuveville. Entre 2012 et 2014, les CFF ont construit 4.9 kilomètres de parois antibruit sur les communes d’Auvernier, Hauterive, Cornaux, Cressier, Le Landeron et La Neuveville. Fin 2015, le tronçon complet comptera donc 10 kilomètres de parois antibruit, pour un investissement total de 42.5 millions de francs protégeant ainsi du bruit 10’000 personnes. Le programme finance également la pose de fenêtres antibruit et des mesures d’assainissement du matériel roulant.

Contenu complémentaire