Davantage de sécurité sur le réseau CFF: Tous les passages à niveau ont été assainis.

Les CFF ont assaini dix passages à niveau durant la deuxième partie de l’année dernière. Objectif: répondre aux exigences légales, qui demandaient une mise en oeuvre des projets jusqu’à la fin 2014. Désormais les 1160 pas-sages à niveau que compte le réseau CFF satisfont aux dispositions en vi-gueur.

Les CFF ont accordé la plus grande priorité à l’assainissement des passages à ni-veau. Depuis la fin 2014, il ne subsiste plus de passage à niveau non sécurisé sur l’ensemble de leur réseau. Afin de répondre aux directives de l’Office fédéral des transports, qui imposaient un respect des exigences jusqu’à fin 2014, dix projets ont été réalisés durant le deuxième semestre 2014, essentiellement en Suisse romande. Symboliquement, c’est le remplacement d’un passage à niveau par un passage infé-rieur à Montmollin (NE), qui a conclu un programme d’assainissement débuté en 2010. Ce programme avait pour objectif de garantir la sécurisation ou la suppression de 120 passages à niveau considérés comme dangereux selon les normes en vi-gueur.

Selon les cas de figures, les mesures d’assainissement ont pris la forme d’une sup-pression accompagnée dans certains cas par la création d’un passage inférieur. La mise en place d’une signalisation (croix de Saint-André) ou d’installations techniques de sécurité comme des signaux lumineux et acoustiques ou des barrières automa-tiques font également partie des réalisations effectuées. A noter que, dans un nombre restreint de cas, des mesures de ralentissement des trains ont pour l’heure été mises sur pied.Depuis les 2004, environ 550 passages à niveau ont été assainis. Désormais les 1160 passages à niveau que compte le réseau CFF satisfont aux dispositions lé-gales en vigueur.

Contenu complémentaire