Courant de traction à partir d’énergie hydraulique: Du courant uranais pour quatre trains sur dix.

L’énergie hydraulique demeure un pilier important de la stratégie énergétique des CFF: au début de l’année, les CFF sont devenus l’actionnaire principal de Kraftwerk Wassen AG. Les usines hydrauliques au fil de la Reuss – Göschenen, Amsteg et Wassen – produisent environ 40% du courant de traction suisse destiné aux CFF. En plus de la production de courant, les CFF développent son approvisionnement sur l’axe nord-sud en vue de l’ouverture du tunnel de base du Saint-Gothard.

Depuis le 1er janvier 2015, les CFF sont l’actionnaire majoritaire de Kraftwerk Wassen AG. La part d’énergie hydraulique alimentant les CFF progresse ainsi de 4%. Le courant de traction consommé par les CFF est d’origine hydraulique à 90%. Au total, quatre trains sur dix circulent grâce à du courant issu des usines électriques uranaises. Le développement de la production d’énergie hydraulique est un objectif stratégique des CFF. Afin de pouvoir exploiter l’offre ferroviaire de demain de manière durable, ils ont besoin de plus d’énergie. Les CFF tablent sur une croissance de 25% de leurs besoins énergétiques, voire de 40% aux heures de pointe. Ils entendent couvrir ce surcroît de besoins au moyen d’énergie hydraulique et n’utiliser que des sources d’énergie renouvelables pour leur courant de traction d’ici à 2025. Les usines électriques du canton d’Uri jouent ici un rôle clé. Elles représentent un facteur économique important pour le canton d’Uri, comme l’a rappelé Jon Bisaz, responsable Énergie, Télécom et installations électriques, lors d’une conférence de presse tenue à Wassen.

La mise en service du tunnel de base du Saint-Gothard a des exigences importantes en matière d’alimentation en courant de traction et de disponibilité. Les CFF investissent des centaines de millions de francs dans les usines électriques, mais aussi sur l’axe nord-sud, afin d’assurer l’alimentation en courant de traction. La construction et l’extension de sous-stations et de lignes de transport garantissent la sécurité de l’alimentation en courant de traction.

Pour Markus Züst, conseiller d’État uranais, l’énergie hydraulique est d’une très grande importance pour le canton d’Uri. Celui-ci mise sur les énergies renouvelables et entend augmenter sa production d’énergie hydraulique de 10% d’ici à 2020. Le concept de préservation et d’utilisation des énergies renouvelables définit les eaux qui peuvent être utilisées à cet effet. Avec sa stratégie énergétique globale, le canton d’Uri souhaite contribuer de manière notable au tournant énergétique et viser à long terme la société à 2000 watts, impliquant une production climatiquement neutre.

Contenu complémentaire

Contact.

CFF SA

Communication
Hilfikerstrasse 1
Case postale 65
3000 Berne