Entretien et aménagement de l’infrastructure ferroviaire: Les CFF achètent des locomotives et des tracteurs du service des travaux.

Les CFF achètent de nouveaux véhicules pour assurer l’entretien et l’aménagement de l’infrastructure ferroviaire. Ils confient la construction de 47 locomotives de manœuvre et de ligne à Alstom Schienenfahrzeuge AG, et celle de 35 tracteurs du service des travaux à Windhoff Bahn- und Anlagetechnik GmbH. Plus performants, les nouveaux véhicules permettront aux CFF de répondre plus efficacement à l’augmentation du volume d’entretien et de construction.

Après avoir lancé un appel d’offres public en mars 2014, les CFF ont décidé de confier la construction de 47 locomotives de manœuvre et de ligne à Alstom Schienenfahrzeuge AG, et celle de 35 tracteurs du service des travaux à Windhoff Bahn- und Anlagetechnik GmbH. Les deux critères de qualité et de rentabilité ont été décisifs dans le cadre de l’adjudication des offres. Dans l’ensemble, cette acquisition avoisine 265 millions de francs.

Les CFF ont décidé de renouveler le parc d’Infrastructure, dont les véhicules circulent en moyenne depuis 40 ans. Les nouveaux modèles plus performants permettront au groupe de répondre plus efficacement à l’augmentation du volume d’entretien et de construction avec moins de véhicules. Un réseau ferroviaire bien entretenu contribue à garantir la ponctualité des trains.

Les nouvelles locomotives de manœuvre et de ligne, dont la livraison est prévue à partir de 2018, seront utilisées dans les gares de triage ainsi que pour la construction et l’entretien des voies. Il s’agit de véhicules bimodes à faible consommation. La traction électrique permettra aux CFF de réduire les émissions de dioxyde de carbone de leurs véhicules de près de 6000 tonnes par an. Les tracteurs du service des travaux, dont la livraison est prévue dès 2017, seront utilisés pour assurer la maintenance de l’infrastructure ferroviaire. Équipés de deux moteurs qui peuvent être commandés individuellement, ces véhicules thermiques permettent aux CFF de réduire leur consommation de carburant.

Cette acquisition a été précédée d’une procédure conduite d’après la loi fédérale et l’ordonnance sur les marchés publics (LMP/OMP). Ainsi, les CFF ont respecté les principes définis par la loi quant à la transparence, au renforcement de la concurrence, à l’utilisation rentable des fonds publics et à l’égalité de traitement entre les soumissionnaires suisses et étrangers.

Les CFF entretiennent le réseau ferroviaire le plus fréquenté au monde. En 2014, 101 trains en moyenne ont circulé quotidiennement sur chaque voie principale. Une infrastructure aussi sollicitée aussi souvent doit bien évidemment être entretenue en conséquence. En 2015, les CFF investissent ainsi plus d’un milliard de francs dans le renouvellement du réseau ferroviaire. S’ajoutent à cela des travaux d’entretien de plus de 500 millions de francs par an.

Contenu complémentaire

Contact.

CFF SA

Communication
Hilfikerstrasse 1
Case postale 65
3000 Berne