Horloges de gare CFF: Les CFF adjugent le marché de fabrication des pe-tites installations d’horloges.

Aujourd’hui, les CFF viennent d’adjuger un marché à la société Mobatime sise à Sumiswald. D’un montant avoisinant 4 millions de francs, ce marché porte sur la fabrication des petites installations d’horloges CFF.

Ces prochaines années, les CFF vont remplacer une partie de leurs installations d’horloges se trouvant dans les petites gares. Elles se composent d’un récepteur et de plusieurs horloges CFF analogiques. Le volume de commande prévu avoisine 4 millions de francs.

Les CFF ont adjugé le marché à la société Mobatime sise à Sumiswald, car elle ré-pondait le mieux aux critères d’adjudication définis. Cette décision a été précédée d’une procédure conduite d’après la loi fédérale et l’ordonnance sur les marchés publics (LMP/OMP). Les principes définis par la loi quant à la transparence, au renforcement de la concurrence, à l’utilisation rentable des fonds publics et à l’égalité de traitement entre les soumissionnaires suisses et étrangers ont été intégralement pris en compte.

Le fonctionnement des horloges de gare CFF

Au total, 5200 horloges sont installées dans les gares CFF, dont 10% font partie de petites installations d’horloges. Les horloges des petites installations sont comman-dées par des récepteurs qui leur transmettent directement les signaux de temps, comme les horloges radioguidées à usage domestique. Les horloges des grandes installations CFF fonctionnent en revanche sur la base de centrales installées dans des armoires électriques. Ces centrales réceptionnent également l’heure exacte de-puis l’émetteur de Francfort ou depuis un récepteur GPS. L’apparence des deux types d’horloges est identique.

Contenu complémentaire

Contact.

CFF SA

Communication
Hilfikerstrasse 1
Case postale 65
3000 Berne