Entretien de la voie ferrée: Les CFF adjugent des marchés pour des prestations de machines de chantier.

Les CFF ont publié aujourd’hui la décision d’adjudication des marchés pour des prestations de machines de chantier. Les marchés, qui portent sur un montant de près de 136 millions de francs par année et une durée de cinq à dix ans, ont en grande partie été remportés par des fournisseurs suisses. Les machines de chantier sont utilisées pour les travaux d’entretien et de renouvellement de la voie ferrée.

Les CFF ont adjugé aujourd’hui les marchés pour la location et l’utilisation de 65 machines de chantier pour un montant annuel de près de 136 millions de francs. Plus de 95% des mandats sont attribués à des fournisseurs suisses. Les contrats conclus porteront sur une durée de cinq à dix ans. Les places de travail seront donc assurées à long terme sur le territoire national. La grande partie des prestations seront fournies par les sociétés Scheuchzer SA de Bussigny et Sersa Group, sise à Zurich. Le reste des mandats sera réparti entre les sociétés Krebs Gleisbau AG (Berne), Speno International SA (Genève), Carlo Vanoli AG (Samstagern), Vanomag (Zoug), l’entreprise allemande Alpha Rail Team GmbH & Co (Berlin) et la compagnie italienne Generale Costruzioni Ferroviarie (Rome). Les critères déterminants pour l’adjudication étaient notamment la performance et l’état des machines. Le marché a été adjugé aux soumissionnaires répondant à tous les critères et ayant soumis l’offre la plus économique.

Les 65 machines de chantier sont utilisées pour les travaux d’entretien et de renouvellement de la voie ferrée et contribuent à garantir la fiabilité et la ponctualité de l’exploitation ferroviaire. Parmi les machines louées figurent des grues, des machines de meulage des rails et des bourreuses de ballast.

Les CFF utiliseront pour la première fois une bourreuse hybride ainsi qu’une machine d’assainissement du terrain avec récupération des matériaux. La bourreuse a été développée par la société Krebs Gleisbau AG avec le fabricant Plasser & Theurer. Elle permet de réaliser les travaux d’entretien sans émission de gaz et de manière moins bruyante pour les riverains. Elle sera avant tout utilisée dans les agglomérations. La machine d’assainissement de l’infrastructure avec récupération des matériaux est une innovation de la société Scheuchzer SA. Grâce à elle, les CFF pourront traiter le ballast usagé pour le réutiliser.

Les CFF ont émis un appel d’offres public pour les prestations de machines de chantier le 28 février 2014. L’adjudication a eu lieu sur la base de critères prédéfinis, tels que la «capacité d’intervention» et la «capacité économique». Les contrats conclus lors de la dernière adjudication de 2006 arrivent à échéance en décembre 2015.

Lors de leurs acquisitions, les CFF s’en tiennent aux dispositions en vigueur concernant les marchés publics (LMP/OMP). Cela inclut en particulier les principes de transparence, d’encouragement de la concurrence, d’utilisation économique des fonds publics et d’égalité de traitement entre soumissionnaires. Les CFF ne sont pas autorisés à favoriser des soumissionnaires, par exemple ceux issus de certains pays.

Entretien du réseau CFF en 2014

Les CFF entretiennent le réseau ferroviaire le plus fréquenté du monde. En 2013, environ 97 trains ont circulé chaque jour sur chaque voie principale. Un réseau aussi intensément fréquenté doit bien évidemment être entretenu en conséquence: en 2014, les CFF ont investi plus d’un milliard de francs dans le renouvellement du réseau ferroviaire. Viennent s’ajouter à ce montant les frais annuels liés aux travaux d’entretien, qui s’élèvent à 500 millions de francs.

Contenu complémentaire

Contact.

CFF SA

Communication
Hilfikerstrasse 1
Case postale 65
3000 Berne