Une bonne année 2014 pour les CFF: Plus de passagers et de marchandises – bénéfice en hausse grâce à la vente de biens immobiliers.

Les CFF ont transporté en 2014 3,7% de passagers en plus et acheminé 17,6% de marchandises supplémentaires. Ils ont ainsi mené à destination quelque 1,18 million de personnes par jour. La ponctualité des voyageurs a connu une légère progression, tout comme la satisfaction de la clientèle; les CFF restent l’entreprise ferroviaire la plus ponctuelle d’Europe. S’établissant à 373 millions de francs, le bénéfice du groupe a crû de 135 millions en raison, surtout, de la vente de biens immobiliers. CFF Cargo a de nouveau contribué au bon résultat du groupe grâce, notamment, à SBB Cargo International qui a dégagé un bénéfice pour la première fois de son histoire. En trafic grandes lignes, les CFF enregistrent par contre un net recul de leur bénéfice. L’endettement a continué d’augmenter, mais dans une moindre mesure que l’année précédente. Le groupe est parvenu à améliorer le taux de couverture de sa dette. Dans un contexte de durcissement économique sur fond de franc fort, les CFF entendent encore gagner en efficacité et renoncer à toute augmentation tarifaire dans le domaine des transports publics en 2015.

Dans l’ensemble, 2014 a été une bonne année pour les CFF. Ils ont réussi à améliorer les indices de ponctualité, de sécurité et de propreté, ce qui se reflète dans la légère progression de la satisfaction de la clientèle. Des jalons importants ont été posés avec la mise en service de la première étape de la ligne diamétrale de Zurich et l’ouverture de la gare rénovée de Genève Cornavin. Léman 2030, qui représente le plus grand chantier ferroviaire des dix prochaines années, a été lancé officiellement. Les grands projets d’acquisition de matériel roulant pour les axes est-ouest et nord-sud sont dé-sormais en bonne voie. L’exploitation, l’entretien et le développement de l’infrastructure ferroviaire demeurent un défi pour les CFF, d’autant que la ponctualité doit être garantie en tout temps.

Plus de passagers et de marchandises

La demande en trafic voyageurs a poursuivi sa progression en 2014. Chaque jour, les CFF ont transporté 1,18 million de personnes, soit 3,7% de plus que l’année précédente (2013: 1,14 million après adaptation avec effet rétroactif selon la nouvelle méthode de relevé, qui tient mieux compte des temps de parcours brefs). Le nombre de voyageurs-kilomètre parcourus a crû de 2,6% pour atteindre 18,2 milliards de kilomètres.

Pour la première fois, la croissance s’est répartie équitablement entre les heures de pointe et les heures creuses.

Alors que le marché du fret demeure très compétitif, CFF Cargo a réalisé un bon exer-cice et réussi à améliorer sa prestation de transport de 18%, à 14,5 milliards de tonnes-kilomètre nettes. Cet accroissement s’explique par l’obtention de nouveaux marchés et l’augmentation du volume acheminé pour les clients existants.

Ponctualité des voyageurs et satisfaction de la clientèle en légère progression malgré un réseau extrêmement sollicité

En dépit d’une multiplication des chantiers sur le réseau, la ponctualité des voyageurs (part des voyageurs arrivés à destination à l’heure ou avec moins de trois minutes de retard) a progressé de 0,2 point à 87,7% alors que le taux de correspondances assu-rées a fléchi de 0,2 point à 97,1%. Les CFF demeurent l’entreprise ferroviaire la plus ponctuelle d’Europe depuis de nombreuses années.

La satisfaction de la clientèle en trafic voyageurs s’est améliorée de 0,3 point à 75,9 points. La propreté, l’offre en places assises, le rapport prix-prestation et l’information à la clientèle en cas de perturbation, notamment, ont obtenu une meilleure note. Totalisant 60,8 points, le rapport prix-prestation a connu la progression la plus forte (+1,8 point), mais cette valeur reste toutefois assez basse par rapport aux autres domaines (p. ex. total de 82 points pour le personnel des guichets). La satisfaction de la clientèle dans les gares s’est légèrement appréciée (76,5 contre 76,3 points). Les clients en trafic marchandises se sont déclarés bien plus satisfaits qu’en 2013 (74,4 contre 66,4 points).

L’installation de répéteurs dans les 1018 voitures du trafic grandes lignes et l’excellente qualité de réception des communications radiotéléphoniques ont également contribué à l’amélioration de la satisfaction de la clientèle. Une solution de financement a été définie avec les opérateurs et les commanditaires en vue d’équiper aussi le matériel roulant du trafic régional. En 2014, les CFF ont poursuivi le déploiement de l’accès gratuit à Internet dans les gares; toutes les grandes gares devraient en être équipées d’ici à la fin 2015.

Les CFF ont étendu l’offre de billets dégriffés en 2014 et lancé un abonnement général du soir. L’information à la clientèle s’est par ailleurs améliorée. Ainsi, il est désormais possible de réserver des places en ligne ou de s’orienter en gare de Zurich grâce à l’application «Ma gare».

Bénéfice du groupe en hausse et meilleur résultat pour tous les segments

Le résultat du groupe s’est établi à 373 millions de francs (2013: 238 millions). Cette hausse de 135 millions de francs s’explique avant tout par la vente de biens immobi-liers, à l’instar du siège des CFF à Berne Wankdorf, mais aussi par les produits en trafic voyageurs et en trafic marchandises qui se sont inscrits en légère progression. En revanche, les 95 millions de francs que les CFF ont alloués eux-mêmes à l’entretien de l’infrastructure ferroviaire ont pesé sur le résultat.

CFF Voyageurs a clôturé l’exercice sur un bénéfice de 104 millions de francs (2013: 96 millions). Cette progression de 8,1% est due avant tout à des produits plus élevés en trafic voyageurs régional et à la disparition des contributions d’assainissement à la Caisse de pensions. En trafic grandes lignes, le bénéfice a fléchi à 71 millions de francs (2013: 93 millions), notamment en raison de la stagnation des produits d’exploitation et de l’augmentation des charges de véhicules et des amortissements.

Le résultat de CFF Immobilier avant versement d’indemnités compensatoires a pro-gressé de 55%, à 395 millions de francs. Une partie de ce bénéfice (150 millions de francs) a été reversée à CFF Infrastructure et le reste alloué à la Caisse de pensions CFF.

CFF Cargo a bouclé l’exercice sur un bénéfice de 33 millions de francs, dépassant ainsi largement le résultat obtenu l’année précédente. Sa filiale SBB Cargo International y a contribué en dégageant, pour la première fois de son histoire, un bénéfice de 1 million de francs.

CFF Infrastructure a enregistré un déficit de 66 millions de francs (2013: –72 millions) en raison d’un surcroît de travaux d’entretien. Faute d’investissements suffisants, les coûts de rattrapage du maintien de la substance des installations ferroviaires ont conti-nué d’augmenter pour atteindre 2,5 milliards de francs (2013: 2,3 milliards de francs).

Amélioration du taux de couverture de l’endettement et nette hausse de la moti-vation du personnel

Le flux de trésorerie disponible après financement par les pouvoirs publics est de
–205 millions de francs (2013: –653 millions). Les investissements dans le matériel roulant et les biens immobiliers n’ont pas pu être financés à l’aide des liquidités résultant de l’activité d’exploitation, ce qui explique ce résultat négatif. L’endettement a continué d’augmenter, mais dans une moindre mesure que l’année précédente. L’endettement porteur d’intérêts s’est ainsi établi à 7720 millions de francs (2013: 7507 millions). Le taux de couverture de l’endettement (rapport de l’endettement net porteur d’intérêts à l’EBIT) s’est amélioré, passant de 19 à 15, mais demeure encore trop élevé.

Les prestations des pouvoirs publics liées à l’infrastructure ont augmenté de 80 millions de francs à 1637 millions, en raison notamment de la hausse des amortissements. Le trafic régional a reçu 587 millions de francs (2013: 591 millions) et le trafic marchandises 25 millions de francs (2013: 24 millions).

Les résultats de l’enquête auprès du personnel 2014 sont réjouissants. La satisfaction des quelque 33 000 collaboratrices et collaborateurs a nettement progressé de-puis 2012, passant de 62 à 66 points et enregistrant même un nouveau record. La mo-tivation du personnel est également en hausse.

Mise en œuvre de mesures pour atténuer les effets du franc fort

Les CFF ne sont pas épargnés par la force du franc. Des mesures de renforcement de l’efficacité et des ajustements structurels sont nécessaires dans les secteurs particuliè-rement pénalisés par le franc fort. Comme la clientèle est aussi touchée, les CFF en-tendent renoncer à toute augmentation tarifaire dans le domaine des transports publics en 2015. L’introduction du SwissPass en août prochain permettra de renforcer le mar-keting en faveur des destinations touristiques. Par ailleurs, les CFF sont en pourparlers avec les partenaires sociaux afin de définir diverses mesures de stabilisation pour la Caisse de pensions, un objectif très exigeant compte tenu de la fermeté du franc et des taux d’intérêt négatifs. L’axe de fret nord-sud ainsi que les trafics d’importation et d’exportation sont particulièrement fragilisés par la force du franc.

Échéances importantes au cours des prochaines années – concevoir la mobilité de demain
Trois échéances importantes attendent les CFF avec, tout d’abord, le vaste change-ment d’horaire 2015/2016 et l’inauguration de la deuxième étape de la ligne diamétrale de Zurich, qui permettra d’accroître les capacités et de réduire le temps de parcours sur l’axe est-ouest. L’ouverture du tunnel de base du Saint-Gothard et le développement des liaisons sur l’axe nord-sud en 2016, puis un an plus tard, la mise en service des nouvelles rames duplex en trafic grandes lignes sur l’axe est-ouest constituent les deux autres faits marquants des prochaines années.

Simplifier l’accès aux transports publics est l’une des priorités des CFF. De pair avec les autres entreprises de transports publics, les CFF introduiront le SwissPass entre août 2015 et janvier 2017. Celui-ci permettra d’offrir à tout un chacun le confort de l’abonnement général et un accès facilité aux transports publics. Dans la foulée, la branche et les communautés tarifaires se devront de simplifier les conditions d’utilisation et les systèmes de zones. Au total, 1000 nouveaux distributeurs automa-tiques de billets auront été installés d’ici à la fin juin 2015. En outre, les CFF vont conti-nuer à améliorer l’information à la clientèle: au cours du premier semestre 2015, l’application «Mobile CFF» sera complétée par de nouveaux services tels que des in-formations en temps réel sur la formation des trains, les perturbations et les solutions alternatives.

Compte tenu de l’acceptation du projet FAIF par le peuple suisse, les ressources al-louées à l’entretien et au développement du réseau augmenteront dès 2016. La priorité sera néanmoins accordée à l’entretien, qui est à la base du système ferroviaire. Les étapes de développement suivantes à partir de 2030 devront considérer les besoins des clients sur le long terme: les projets d’aménagement réalisés d’ici à 2100 devront également être en phase avec l’évolution des besoins de mobilité.

La communication électronique et les possibilités de rencontre virtuelles révolutionne-ront les habitudes de travail et de mobilité et donneront naissance à de nouveaux moyens de transport dont les bus grandes lignes ne sont que les précurseurs. Les véhicules sans chauffeur pourraient devenir le futur moyen de transport individuel public. Ainsi, nous assistons à une convergence entre le rail et la route. Les CFF entendent concevoir la mobilité de demain dès maintenant, car elle recèle d’importantes opportunités pour les transports publics en matière de mobilité de porte-à-porte.

Le groupe CFF en chiffres

Compte de résultat du groupe (en millions de francs)

 

2014

2013

Écart

Produits d’exploitation

8542

8319

+2,7%

Charges d’exploitation

-8228

-8010

-2,7%

Résultat d’exploitation/EBIT

314

309

+1,6%

Résultat financier

-133

-145

+8,7%

Résultat hors exploitation

190*

81

+135,0%

Résultat avant impôts

372

245

+51,8%

Impôts et parts des minoritaires

1

-7

 

Résultat du groupe

373

238

+56,5%

* Surtout vente de biens immobiliers

Résultats par segment (en millions de francs)

 

2014

2013

Différence

Trafic voyageurs

104

96

+8,1%

Immobilier*

395

254

+55,2%

Trafic marchandises

33

15

+124,3%

Infrastructure

-66

-72

+9,0%

* Avant versement des indemnités compensatoires

Quantités et prestations

 

2014

2013

Différence

Trafic voyageurs
Voyageurs transportés par jour (en millions)
Voyageurs-kilomètre (en milliards)


1,18
18,2


1,14
17,8


+3,7%
+2,6%

Immobilier
Produits locatifs de tiers (en millions de francs)


417


394


+5,7%

Trafic marchandises
Tonnes-kilomètre nettes (en milliards)


14,5


12,3


+17,6%

Infrastructure
Sillons-kilomètre (en millions)


173


170


+1,9%

L’intégralité du rapport de gestion 2014 des CFF peut être téléchargée gratuitement sous: www.cff.ch/rapport_de_gestionOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre..

Contenu complémentaire

Contact.

CFF SA

Communication
Hilfikerstrasse 1
Case postale 65
3000 Berne