Une année riche en événements pour la Police des transports CFF.

En 2015, la Police des transports CFF est intervenue lors 384 manifestations sportives et événementielles, pour la plupart à bord de trains de supporters. Quelque 24 000 personnes ont été contrôlées dans les trains et les gares. 1670 ont été arrêtées et remises aux autorités cantonales et communales. Lors du rapport annuel du corps de police à Olten, la Police des transports a tiré un bilan positif de ses prestations durant l’année écoulée.

Lors du rapport annuel du corps de la Police des transports CFF, 8 nouveaux agents ont été assermentés. Le corps comprend désormais près de 240 agents. La manifestation est également l’occasion de passer en revue l’année écoulée. Lors du rapport de cette année, le colonel Jürg Monhart, commandant de la Police des transports CFF, a présenté les faits et les chiffres relatifs à l’activité du corps de police dans toute la Suisse. L’an passé, la Police des transports a contrôlé près de 24 000 personnes et en a arrêté 1670, qu’elle a remises aux autorités cantonales et communales compétentes. Au total, les agents de la Police des transports CFF sont intervenus à bord de 384 trains de supporters et lors de manifestations sportives et événementielles. Le colonel Monhart a particulièrement souligné l’étroite collaboration entre les forces de sécurité cantonales et nationales, qui a permis de réagir rapidement et avec professionnalisme à l’évolution de la situation en matière de sécurité.

La Police des transports CFF entend organiser sa collaboration avec d’autres autorités de police de manière plus efficace encore. De son point de vue, il faudrait avoir dès que possible un accès aux systèmes d’information policiers. En raison de contrôles parfois transfrontaliers dans les trains, la reconnaissance de la Police des transports CFF par les traités internationaux est nécessaire. Il est en outre souhaitable d’avoir une réglementation raisonnable concernant les amendes d’ordre, afin, par exemple, de sanctionner plus simplement les personnes qui traversent les voies sans autorisation.

Satisfaction des personnes présentes

Lors du rapport, le colonel Daniel Blumer, commandant de la police de Zurich, et Albert Rösti, conseiller national, se sont déclarés satisfaits des prestations de la police des transports et ont salué la bonne collaboration entre les corps. Ils soutiennent en outre les attentes de la Police des transports CFF et leur mise en œuvre rapide dans la législation.

La stratégie des CFF en matière de sécurité

Depuis plusieurs années, la stratégie des CFF repose sur la prévention, la dissuasion et la répression. Pour ce qui est de la prévention, les CFF ont mis sur pied le programme RailFair «La prévention par la médiation». La présence de personnel en uniforme et le recours à la surveillance par vidéo comptent parmi les mesures de dissuasion. La police des transports, enfin, assure la répression. Ces professionnels interviennent en cas d’infraction et veillent à ce que les actions en justice requises soient engagées.

Contenu complémentaire