Développement de la mobilité ferroviaire jusqu’en 2030: Un train international baptisé aux couleurs du Valais.

Le Conseiller d’Etat Jacques Melly et le directeur des CFF Andreas Meyer ont baptisé, aujourd’hui à Sion, une rame EuroCity ETR 610, symbole de modernité de performance et de confort. A cette occasion, ils ont évoqué les besoins et attentes des Valaisans en matière de mobilité pour les horizons 2016 - 2030. De forts potentiels de développement ferroviaire et urbanistique ont été répertoriés dans le Chablais valaisan, le Valais central, le Haut-Valais, ainsi que le long de l’axe ferroviaire du Simplon.

Désormais, un train international, moderne, performant, confortable, est baptisé Valais I Wallis. Il va porter loin les couleurs du canton, en reliant les quatre points cardinaux de la Suisse à l’Italie. Le Conseiller d’Etat Jacques Melly et le CEO des CFF Andreas Meyer ont profité de l’occasion pour tenir une réunion prospective sur l’évolution attendue autour des infrastructures ferroviaires jusqu’en 2030. L’objectif était de mettre en lien les futurs besoins des Valaisans en matière de mobilité des biens et des personnes, avec l’évolution souhaitée du cadre de vie.

Certaines régions du canton, dont les potentiels de développement ferroviaire et urbanistique sont importants, feront l’objet d’une attention particulière. Le paysage urbain changera autour de gares comme Monthey, Martigny, Sion, Sierre, Brigue ou Viège, qui deviendront dans les prochaines années des centralités et de véritables pôles de mobilité.

Parmi les améliorations recensées, certaines ont déjà été initiées, comme la mise en circulation progressive des trains à deux étages sur l’axe du Simplon, dans le courant de 2018. Ces véhicules offriront plus de places assises aux voyageurs, donc plus de confort.

D’autres améliorations doivent faire l’objet d’études complémentaires aussi bien techniques que financières. C’est le cas de la prolongation jusqu’à Domodossola de l’offre régionale RER Valais I Wallis, exploitée par RegionAlps.

L’accessibilité étant un atout touristique majeur, des réflexions détaillées vont intervenir pour assurer l’évolution positive de l’offre de navettes porte-autos, lesquelles contribuent de manière significative au dynamisme touristique du Haut-Valais.

Le trafic ferroviaire du fret, indispensable au maintien et au développement économique valaisan, fera l’objet de réflexions conjointes, pour mettre en place des conditions optimisées pour l’acheminement des marchandises et leur distribution.

Ces échanges sur les grandes lignes de la mobilité ferroviaire jusqu’en 2030 entre le Conseiller d’Etat Jacques Melly et le CEO des CFF Andreas Meyer sont une nouvelle étape. Beaucoup de travail reste à mener avec la Confédération et en particulier avec son Office fédéral des transports. Une coordination étroite étant indispensable pour mettre les meilleurs projets sur les bons rails et les aiguiller vers les objectifs communs des instances concernés.

Des photos seront à votre disposition sur notre site à la page www.cff.ch/mediacornerOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre. cet après-midi.

Contacts presse
Jacques Melly, Président du conseil d’Etat, 027 606 33 00
CFF : Service de presse CFF, 051 220 43 43

Contenu complémentaire