Signature de la Perspective générale Valais: Feuille de route pour la mobilité en Valais.

Le Conseiller d’Etat valaisan Jacques Melly et le Directeur général des CFF Andreas Meyer ont signé, aujourd’hui à Berne, la Perspective générale Valais. Ce document, sous forme de feuille de route, trace les grandes lignes du développement de la mobilité ferroviaire jusqu’en 2030. Il met en évidence les points de convergence entre les deux signataires, en tenant compte des futurs besoins en matière de déplacement et d’évolution du cadre de vie.

La Perspective générale Valais définit la future mobilité ferroviaire en lien avec les CFF, sous l’angle des trafics voyageurs et marchandises, des besoins en infrastructure et de l’urbanisation autour des gares. Les périmètres identifiés comme ayant un fort potentiel de développement se situent sur l’ensemble du territoire valaisan. Ce document va servir de feuille de route pour la planification entre les CFF et le Canton du Valais jusqu’à l'horizon 2030.

Dans le trafic voyageurs, l’horaire du RER ValaisIWallis, exploité par RegionAlps, va encore être amélioré. Ce sera le cas entre Martigny et le Châble/Orsières, ainsi qu’entre Monthey et St-Gingolph/Le Bouveret., aux heures de pointe.

Les trains à deux étages doivent faire leur apparition sur la ligne du Simplon, dès décembre 2018. Ils se déploieront progressivement jusqu’à St-Maurice pour les RegioExpress (RE), puis jusqu’à Brigue pour les InterRegio (IR).

A plus long terme, le canton du Valais et les CFF soutiennent la planification définie par la Confédération dans le cadre du fond d’amélioration des infrastructures ferroviaires (FAIF) .Les parties s’accordent sur la volonté de proposer, d’examiner, et de préparer ensemble des concepts de mobilité.   

Au niveau du trafic marchandises, la Perspective générale Valais mentionne la création d’un nouveau centre de logistique, situé dans le Valais central. La centralisation de ce type d’activités doit permettre  de libérer des terrains autour de plusieurs gares valaisannes et de valoriser urbanistiquement ces surfaces au centre-ville, comme à Monthey, Martigny, Sion, Sierre, Brigue et Viège.

Cette feuille de route s'intègre dans le développement général de la mobilité voulu en Valais. A ce titre les CFF sont des partenaires importants. C’est pourquoi cet engagement conjoint est un pas significatif pour mieux répondre dans les années à venir aux attentes des habitants et des visiteurs du Valais. 

La signature de la Perspective générale Valais est une première en Suisse occidentale. Les précédents documents ont été actés en Suisse alémanique, avec les deux Bâle en 2013 et avec la Suisse centrale au printemps dernier. Ces feuilles de route  ne sont  pas contraignantes juridiquement ou financièrement, ces aspects étant du ressort de la Confédération, en particulier de l’Office fédéral des transports.

Contenu complémentaire