Sécurité du trafic ferroviaire: Les CFF commandent trois nouveaux trains d’extinction et de sauvetage.

L’acquisition de trois nouveaux trains d’extinction et de sauvetage permet aux CFF de continuer d’améliorer la sécurité du trafic ferroviaire. Ce mandat d’une valeur de 32 millions de francs a été attribué au consortium Windhoff/Dräger.

Les nouveaux trains d’extinction et de sauvetage seront livrés à la fin 2018, puis mis en service à Zurich, Bienne et Olten. Avec cette acquisition, les CFF remplacent des compositions plus anciennes de première génération. Ils renforcent ainsi la sécurité du trafic ferroviaire. Ces véhicules modernes permettent aux équipes sur place d’intervenir de manière plus efficace. Cela contribue à la nouvelle tactique d’intervention: les équipes assurent que les trains d’extinction et de sauvetage sont opérationnels en quelques minutes, 24 heures sur 24.

Chaque train d’extinction et de sauvetage comprend au minimum un véhicule de sauvetage, un wagon d’extinction et un véhicule matériel. Pouvant aller jusqu’à 100 km/h, il peut remorquer des trains d’un poids de plus de 1600 tonnes. La cabine de conduite et le véhicule de sauvetage sont équipés d’un système autonome d’approvisionnement en air. En cas d’urgence, chaque véhicule de sauvetage peut évacuer jusqu’à 60 personnes. Le wagon d’extinction est doté d’un réservoir de
50 m3 d’eau. Le cas échéant, une installation d’extinction à mousse est également disponible.

Les trois nouveaux trains vont être construits par le consortium allemand Windhoff/Dräger, qui avait déjà fourni les trains d’extinction et de sauvetage pour le tunnel de base du Saint-Gothard. Ce mandat d’un montant de 32 millions de francs a été attribué dans le cadre d’une option d’achat prévue dans le contrat conclu en 2012 par les CFF. D’ici 2018, les CFF exploiteront ainsi quelque 17 trains d’extinction et de sauvetage de nouvelle génération en service dans toute la Suisse.

Contenu complémentaire