Axe du Saint-Gothard: Les CFF mettent en oeuvre des mesures destinées à améliorer la qualité sur l’axe du Saint-Gothard.

Les CFF ne sont pas satisfaits de la situation actuelle sur l’axe du Saint-Gothard: la ponctualité, qui s’établit à 82%, est inférieure de 7% à l’objectif visé pour l’ensemble de la Suisse. L’entreprise a présenté aujourd’hui à Arth-Goldau les mesures prévues pour améliorer la qualité. Dans ce cadre, 12,9 millions de francs seront notamment investis dans des mesures de maintenance supplémentaires au niveau des trains. Un groupe de travail international a en outre été mis en place afin de réduire les retards en provenance de l’Italie. Davantage de travaux planifiés le week-end avec de courtes interruptions de trafic plutôt que de longs chantiers accompagnés de ralentissements devraient atténuer les risques de perturbations aux heures de pointe. Il est également prévu d’améliorer l’information à la clientèle.

La ponctualité sur l’axe du Saint-Gothard, qui s’établit à 82%, est inférieure de 7% à l’objectif visé pour l’ensemble de la Suisse. La majorité de ces retards est due à des problèmes techniques liés au matériel roulant, à des retards en provenance de l’Italie, aux nouveaux équipements et aux nombreux chantiers. Jeannine Pilloud, responsable de la division Voyageurs des CFF, et Philippe Gauderon, responsable CFF Infrastructure, ont présenté aujourd’hui lors d’une conférence de presse à Arth-Goldau les mesures prévues pour améliorer la qualité.

La disponibilité des trains pendulaires de type ETR 610 circulant sur l’axe du Saint-Gothard est tendue. D’ici à 2018, les CFF prévoient d’investir 12,9 millions de francs dans des mesures de maintenance supplémentaires. Ces dernières permettront de supprimer les dérangements au niveau de la technique d’inclinaison et de la traction. Un groupe de travail international composé de représentants des CFF et de leurs homologues italiens a en outre été constitué afin de réduire les retards en provenance de l’Italie. Il est également prévu d’optimiser l’information clientèle: dans ce domaine, les CFF ont adapté les concepts en matière de systèmes d’informations mobiles ainsi que la formation de leurs collaborateurs.

Après un nombre important de dérangements lors la mise en service de la signalisation en cabine (ETCS Level 2) sur les tronçons Brunnen-Erstfeld et Pollegio-Castione, la situation au niveau des équipements de voie s’est apaisée. Dans ce domaine, les CFF ont ainsi pu atteindre un niveau de fiabilité comparable à celui d’avant la mise en service. Des problèmes sont toujours à déplorer au niveau de la compatibilité de la nouvelle signalisation en cabine avec les différents types de véhicules. Les CFF collaborent activement avec les constructeurs concernés afin de trouver rapidement des solutions.

Des exigences supplémentaires dues à la présence de chantiers.

D’autres défis attendent les CFF après la mise en service du nouveau tunnel du Saint-Gothard: d’ici fin 2020, il est ainsi prévu de construire le tunnel du Ceneri ainsi qu’un corridor 4 mètres, ce qui permettra de raccourcir notablement les temps de parcours pour le trafic voyageurs comme pour le trafic marchandises. Pour cela, près de 25 projets de construction seront mis en œuvre sur l’axe du Saint-Gothard.  

Contenu complémentaire