Rencontre au sommet CFF – SNCF à Zurich: Une direction transfrontalière pour la mise en exploi-tation du Léman Express.

Lors d’une rencontre au sommet, hier à Zurich, Andreas Meyer, Directeur général des CFF et Guillaume Pepy, Président du Directoire de SNCF se sont accordés pour que les préparatifs de la mise en exploitation du Léman Express soient menés en commun par les deux entreprises. L’objectif est de livrer dans les temps, à savoir décembre 2019, les clés du futur réseau régional transfrontalier. Celui-ci desservira 230 km de lignes et 45 gares, dans un bassin de population de plus d’un millier d’habitants entre les cantons de Vaud, de Genève et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le déploiement du Léman Express dont les 16 km de nouvelle ligne CEVA entre Genève et Annemasse, permettra de relier, les cantons de Vaud, de Genève et la région Auvergne-Rhône-Alpes, dès décembre 2019. Dans cette perspective, les dirigeants des deux entreprises ont décidé, hier à Zurich, de renforcer leur coo-pération transfrontalière Ils mettent en commun leurs équipes techniques et opérationnelles, chargées d’appliquer les concepts d’exploitation élaborés pré-cédemment. Cette nouvelle organisation sera effective dès le premier trimestre 2017, jusqu’au lancement commercial du Léman Express.
Le responsable du côté CFF sera Daniel Leuba, qui dispose d’une vaste expérience en matière d’infrastructure au sein des CFF et des Transports lausannois. Son homologue de SNCF sera Armelle Laugier. Elle est aux com-mandes du projet Léman Express depuis l’été 2015. Après s’être occupée de la phase pré-paratoire de la nouvelle offre de mobilité, elle sera chargée de la concrétiser.  

Cette organisation testera – grandeur nature –, les conditions préalables liées à l’achèvement des travaux, en particulier sur le tronçon de 16 km de la ligne CEVA, à l’intégration de la nouvelle flotte de 40 trains bicourant (Flirt France et Régiolis CEVA), à la fiabilité des systèmes de sécurité avec leurs spécificités transfrontalières. La formation du personnel de production, comme les mécaniciens restant attachés aux maisons-mères CFF et SNCF, sera aussi une tâche importante de cette organisation.

Parallèlement à l’organisation de mise en exploitation du Léman Express, la filiale commune Lémanis SA verra le jour d’ici à la fin 2016, dans le cadre d’un accord de coopération global CFF-SNCF.
Elle sera opérationnelle dans le courant 2017 avec un staff de direction et de managers de produits. Elle sera chargée d’accompagner le lancement commercial du Léman Express, puis de coordonner et de promouvoir son offre. Elle servira également d’interface avec les commanditaires du trafic régional et la clientèle. Son capital sera partagé à hauteur de 60% pour les CFF et de 40% pour SNCF. Son siège sera à Genève. La société d’étude et de marketing Transferis, créée en 2008 comme premier jalon dans la coopération CFF-SNCF, sera liquidée à la création de Lémanis SA.

 

40 trains pour 230 km de lignes

Dès décembre 2019, le Léman Express sera le plus grand RER transfrontalier d’Europe avec ses 230 km de lignes et ses 45 gares de part et d’autre de la frontière franco-suisse. Que ce soit pour aller étudier, travailler ou se détendre, 50’000 voyageurs sont attendus, chaque jour, dans les 40 trains du futur réseau. Pour constituer cette flotte, les CFF ont acquis 23 Flirt France du fabriquant suisse Stadler pour un montant de 236 mio de CHF. Les 17 Régiolis CEVA du constructeur français Alstom la complètent. Ils ont coûté 220 mio d’euros à la Région Auvergne-Rhône-Alpes. 

Contenu complémentaire