Bientôt 120 voitures-restaurants et restauration en 1re classe.

Les CFF repositionnent leur restauration ferroviaire, comme annoncé début 2016. Le parc de voitures-restaurants des CFF fera l’objet de modernisations ces prochaines années. Un espace restauration avec service à la place sera installé dans la voiture de 1re classe à côté de la voiture-restaurant. L’offre à emporter sera développée. En 2021, plus de 120 voitures-restaurants seront en circulation. La collaboration avec Starbucks va s’étendre et d’autres partenaires viendront s’y joindre.

Les habitudes et les attentes de la clientèle en matière de restauration sont en pleine mutation depuis quelques années. Le développement croissant de l’offre de restauration en gare a pour conséquence une baisse du chiffre d’affaires de la restauration ferroviaire, en particulier pour les minibars. Au début 2016, les CFF ont donc décidé de se repositionner. La restauration ferroviaire restera déficitaire, mais les pertes s’en trouveront nettement réduites et passeront en dessous des dix millions de francs. Les CFF continueront à fournir ce service à la clientèle, bien qu’il soit déficitaire.

Les contours détaillés du repositionnement de la gastronomie ferroviaire ont été présentés aux médias aujourd’hui à Zurich. Le concept se fonde sur la promesse d’une offre régulière de restauration à bord de tous les trains InterCity et EuroCity. L’offre à emporter sera modifiée et un espace restauration avec service à la place sera installé dans la voiture de 1re classe à côté de la voiture-restaurant.

Des partenaires forts comme facteur de succès

La mise en œuvre du nouveau concept repose sur la collaboration avec des partenaires forts. Les CFF ont sélectionné des marques que les clients suisses apprécient et dont ils reconnaissent la qualité. La collaboration avec Starbucks se poursuivra également sous une autre forme : de cette marque, seules les boissons chaudes, très appréciées, seront encore disponibles. Des marques de bières populaires comme Ittinger et Calanda complèteront l’offre, le partenaire pour les vins étant Mövenpick. La collaboration avec d’autres partenaires est envisagée pour l’avenir. En outre, la carte de la voiture-restaurant et l’offre à emporter ont été entièrement remaniées.

Introduction progressive du nouveau concept à bord

Le nouveau concept sera mis en œuvre dès le 30 septembre 2016 dans la première voiture-restaurant Starbucks. La deuxième suivra une semaine plus tard. Ces deux voitures Starbucks ont été adaptées, de même qu’une troisième voiture-restaurant qui servira de réserve. Comme jusqu’à présent, ces véhicules circuleront sur l’axe est-ouest. Les clients seront activement impliqués, de sorte à pouvoir axer davantage encore l’offre sur leurs attentes. Par ailleurs, les CFF testent une appli de commande pour le service de l’espace restauration, dans les deux voitures concernées.

L’introduction du nouveau concept de restauration sur tout le parc de voitures-restaurants des CFF devrait commencer au plus tard en décembre 2017. Avec l’acquisition des nouveaux trains (trains duplex grandes lignes, Giruno), le nombre de voitures-restaurants des CFF devrait passer à 120 d’ici à 2021, contre 90 aujourd’hui. À l’avenir, les CFF se concentreront sur la restauration à bord de la voiture-restaurant et de l’espace restauration. Dès la fin 2017, comme déjà annoncé, ils se retireront progressivement du segment des minibars.

Elvetino SA

La société elvetino SA est une filiale de CFF SA à 100%. Cette entreprise de restauration ferroviaire opère en Suisse, mais aussi en Allemagne, en France et en Italie. Elvetino SA a son siège à Zurich et dispose d’une succursale à Paris. Elle occupe environ 1000 collaborateurs. www.elvetino.ch

Contenu complémentaire