Économie d’énergie équivalente à la consommation de 2500 ménages: Plus de 150 trains Flirt des CFF pour un plus grand respect de l’environnement.

En trafic régional, les CFF introduisent de nouveaux trains Flirt qui ne consomment pas d’huile pour le refroidissement de leurs transformateurs. Développés par Stadler et ABB, les Flirt dotés de transformateurs à sec permettent d'économiser en moyenne environ 8% de la quantité totale d’énergie consommée par ce type de train. D’autres mesures prévues pour le parc de véhicules Flirt contribuent à des économies d’énergie de l’ordre de la consommation de 2500 ménages.

Les transformateurs refroidis à l’huile assuraient jusqu’à présent la tension correcte de la force de propulsion. Depuis près d’un an, les CFF utilisent de nouveaux trains régionaux de type Flirt équipés de transformateurs à sec. Développés conjointement par ABB et Stadler, ces composants assurent désormais le refroidissement sans huile. Ainsi, comme 600 à 700 litres d’huile par train ne sont plus nécessaires, davantage de matériaux en cuivre sont utilisés, ce qui permet de réduire les pertes d’énergie. D’ici à la fin 2017, douze compositions Flirt de ce type circuleront en Suisse, dont huit seront exploitées par les CFF.

Un premier bilan montre que la mise au point au point de cette technique permet une économie annuelle de près de 8% sur la quantité totale d’énergie consommée par un train Flirt. En l’absence d’huile, la maintenance du véhicule est également plus simple et moins coûteuse.

À l’instar de la Norvège et de la Finlande.

Outre le nouveau transformateur à sec, d’autres optimisations contribuent à une réduction de la consommation d’énergie du parc de véhicules Flirt. En collaboration avec Stadler et avec le soutien de l’OFT, les CFF ont finalisé un paquet d’économie d’énergie pour le parc de véhicules existant, qui permettra d’économiser plus de 10 GWh d’énergie par an, soit environ la consommation de 2500 ménages. Font figure de référence les mesures appliquées avec succès à des véhicules similaires par la Norvège ou la Finlande. Parmi celles-ci se trouvent les améliorations apportées au logiciel de propulsion et à la commande du véhicule par le mécanicien ou lors de sa mise au garage. Il est ainsi prévu de transformer au total 148 compositions Flirt. L’essai d’exploitation est prévu au premier semestre 2018. Les CFF investissent plus de 5 millions de francs dans les économies d’énergie, qui permettront à leur tour d’amortir ces investissements.

Une vidéo sur les mesures d’énergie des trains Flirt est disponible à cette adresse: https://cff-presse.ch/plus-de-150-trains-flirt-des-cff-pour-un-plus-grand-respect-de-lenvironnement/Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre.

Contenu complémentaire

Contact.

CFF SA

Communication
Hilfikerstrasse 1
Case postale 65
3000 Berne