Berne fête le premier coup de pioche du réaménagement de la gare.

Une fête donnée à la Grosse Schanze a marqué aujourd’hui le début des travaux de la nouvelle gare de Berne: le canton de Berne, la ville de Berne, l’Office fédéral des transports, les CFF, le RBS et le BLS, partenaires du projet, ont invité toute la population à célébrer avec eux le premier coup de pioche. La nouvelle gare de Berne ouvrira ses portes en 2025 et offrira davantage de place et de capacités. 

Aujourd’hui, le coup d’envoi officiel du grand projet «Avenir de la gare de Berne» a été donné par Barbara Egger-Jenzer, conseillère d’État bernoise, Ursula Wyss, conseillère communale de Berne, Anna Barbara Remund, vice-directrice de l’Office fédéral des transports, Andreas Meyer, CEO des CFF, Fabian Schmid, directeur du RBS, et Bernard Guillelmon, CEO du BLS. C’est toutefois à des enfants, plus précisément aux membres de la meute de scouts Schwyzerstärn de Berne, qu’est revenu l’honneur de donner le premier coup de pioche proprement dit. Plusieurs milliers de personnes sont venues fêter le début des travaux de la gare de Berne.

La nouvelle gare RBS de Berne permettra de régler les problèmes de capacité du RBS; ce projet a déjà commencé au début juillet 2017. Entre le passage sous-voies actuel et la «Welle», les CFF construiront un deuxième passage souterrain, le «passage souterrain Centre». Ce dernier sera accessible depuis la Bubenbergplatz et la Länggasse. Les travaux commenceront en novembre 2017 à la Grosse Schanze. De manière coordonnée, la ville de Berne réorganisera jusqu’en 2025 la circulation aux abords de la gare.

Avec le nouvel aménagement de la gare de Berne, les voyageurs auront plus de place et profiteront de parcours plus courts dans la gare, ainsi que vers la ville, les trams et les bus. Le projet Avenir de la gare de Berne rendra le centre économique de la ville de Berne plus accessible, et donc plus attrayant.

Les investissements s’élèvent à près d’un milliard de francs.

La nouvelle gare de Berne ouvrira ses portes en 2025. Le coût des travaux de la gare RBS s’élève à 614 millions de francs (part de la Confédération 450 millions, part du canton de Berne 164 millions). Quant au projet des CFF, il est chiffré à 360 millions de francs (part de la Confédération 121 millions, part du canton et de la ville de Berne 239 millions). Les coûts des mesures prises par la ville de Berne en matière de transports sont actuellement estimés à 93 millions de francs au plus. 

 

Autres informations.

 

Contenu complémentaire