Perturbations sur la ligne Lausanne–Villeneuve: Les CFF font le point, présentent des excuses et prennent des mesures face aux défis des chantiers futurs.

 
Les CFF ont présenté leurs excuses aux clients de la ligne Lausanne–Villeneuve, qui ont subi d’importantes perturbations ces deux dernières semaines. Les CFF ont expliqué les différentes causes des retards, et ont dévoilé les mesures prises pour poursuivre le développement nécessaire du réseau romand avec le moins d’impact négatif pour la clientèle.

La clientèle de la ligne Lausanne–Villeneuve a subi de nombreux retards ces deux dernières semaines: lors du transfert à la technologie ETCS level 2 et à la mise en service d’un nouvel enclenchement, le week-end du 22 au 23 avril derniers, le logiciel de gestion de l’enclenchement de Vevey n’a pas fonctionné correctement, entraînant des interruptions répétées sur le tronçon. Durant quatre jours, une solution transitoire a été mise en place, qui permettait de contourner le problème informatique et de faire circuler les trains avec une exploitation restreinte, car seule une seule voie pouvait être utilisée entre Lutry et Cully. Les trains du RER Vaud ont été remplacés par des bus, certains trains ont été supprimés et les clients des CFF ont dû voyager avec des retards et moins de places assises dans leur train.

Le jeudi 4 mai dernier, un mât de ligne de contact, dont l’ancrage dans le terrain n’était pas suffisant et qui pouvait mettre en danger le gabarit de sécurité, a nécessité une réparation urgente, causant l’interruption totale du tronçon de 3 heures à 9 heures et entraînant de gros retards pour nos clients. À cela s’ajoute également le glissement de terrain du 19 février dernier, entre Lausanne et Pully, suite à la rupture d’une poche d’eau.

Une interruption de deux heures peut avoir des conséquences durant plusieurs heures et influencer négativement la ponctualité : sur la ligne Lausanne-Villeneuve, la ponctualité s’élevait en 2016 à 91,4%. Elle n’a atteint que 77,1% entre le 23 avril et le 5 mai 2017.

Lors d’une conférence de presse donnée par les CFF et en présence de Thales Rail Signalling Solutions, Philippe Gauderon, responsable Infrastructure et membre de la direction du groupe CFF a exprimé sa compréhension devant l’insatisfaction de la clientèle : « Même si les causes sont différentes, cette accumulation de perturbations sur un même tronçon a suscité de nombreuses réactions de mécontentement auprès de notre clientèle. Je comprends ces réactions et elle me touchent personnellement. J’aimerais adresser nos excuses pour tous ces contretemps, et assurer nos clients que nous allons prendre des mesures pour que les nombreux et nécessaires chantiers de développement ferroviaires en Suisse romande aient un minimum d’impact ».

La semaine prochaine une action sera organisée par les CFF et Thales Rail Signalling Solutions en faveur de la clientèle de la ligne, qui recevra une compensation pour les perturbations à répétition qu’elle a dû endurer.

La Suisse romande et l’arc lémanique connaissent un boum économique et démographique auquel les CFF ont déjà commencé à répondre. De nombreux chantiers de développement des infrastructures sont en cours et s’ouvriront encore ces prochaines années : CEVA, Léman 2030, ou encore le développement de la ligne du Simplon. Le réseau ferroviaire romand est de plus en plus sollicité et il a également besoin de davantage d’entretien: d’importants chantiers de rénovation des infrastructures sont planifiés en 2017 sur l’arc lémanique. Les CFF s’efforceront en outre de soigner davantage les informations à leur clientèle lors de situations dégradées.

Les CFF mettent tout en œuvre pour que ces développements nécessaires aient le moins d’impact possible sur la clientèle ferroviaire et que, lorsque certains travaux nécessitent une interruption planifiée d’un tronçon, les mesures de substitution entraînent le moins de désagréments possible pour la clientèle.

Les CFF vont également intensifier l’anticipation des risques prévus ou imprévus en renforçant le développement de plans B pour les clients, en augmentant le nombre de tests de fonctionnement des logiciels avant leur mise en service, et en développant des offres spécifiques pour des phases de travaux précises. Un groupe d’experts a été créé en 2016 avec pour but de soutenir les chefs de projets dans le cadre des grands travaux et de leur exécution, afin de trouver les meilleures solutions pour la clientèle.

Contenu complémentaire

Contact.

CFF SA

Communication
Hilfikerstrasse 1
Case postale 65
3000 Berne