Changement d’horaire 2018: L’horaire 2018 prévoit une extension de l’offre et davantage de travaux.

Cette année, le changement d’horaire déploiera ses effets en priorité sur la Suisse romande. Dès le 10 décembre, les CFF proposeront davantage de relations directes et de places assises. Pendant l’année d’horaire 2018, les travaux de construction et d’entretien se feront davantage dans le cadre d’intervalles plus longs et d’interdictions totales. Il en résultera une amélioration de l’efficacité et une réduction des coûts. Par ailleurs, la ponctualité en cours de journée s’en trouvera améliorée.

À partir du changement d’horaire 2018, l’InterRegio circulant sur l’axe Genève Aéroport–Berne–Lucerne s’arrêtera à Nyon, Morges, Palézieux et Romont. Nyon et Morges profiteront ainsi d’une liaison directe vers Berne. Palézieux et Romont seront reliés à Genève et Genève Aéroport grâce à une liaison directe rapide. Sur ces tronçons, nous ferons circuler avant tout des compositions duplex de type IC2000. Cela permettra d’offrir davantage de places assises. Les trains InterRegio Genève Aéroport–Lausanne–Brigue circuleront désormais à la cadence horaire sans s’arrêter entre Genève et Lausanne. Le temps de parcours entre le Valais, la Riviera et Genève s’en trouvera raccourci de 11 minutes. En outre, un train matinal circulera désormais sur la ligne du Gothard entre Bâle, Lucerne et Lugano.

En trafic international voyageurs, la priorité sera accordée à l’aménagement d’une offre attrayante sur l’axe nord-sud. Le 10 décembre 2017, les CFF introduiront une liaison quotidienne entre Zurich et Venise. En outre, une paire de trains de type ETR 610 circulera chaque jour directement de Francfort à Milan. Enfin, la clientèle profitera d’une cadence horaire sur la ligne Zurich–Stuttgart.

Efficacité dans l’exécution des travaux.

Le réseau ferroviaire est fortement sollicité au quotidien. Chaque jour, 1,25 million de voyageurs et 10 000 trains des CFF y circulent, et la tendance est à la hausse. Pour que l’infrastructure ferroviaire continue de fonctionner de façon sûre et fiable à long terme, les CFF investiront chaque année, de 2017 à 2020, 3,2 milliards de francs dans l’entretien et l’extension du réseau. Ils amélioreront l’efficacité de l’entretien et réduiront les coûts, notamment par le regroupement des travaux et le prolongement des intervalles nécessaires à leur exécution.

Les travaux perturbent immanquablement le système ferroviaire et influent fortement sur le trafic. Afin de préserver autant que possible la stabilité de l’horaire aux heures de pointe, les CFF prolongent les créneaux horaires de nuit pour les travaux de construction et de maintenance. C’est pourquoi l’offre sera réduite du dimanche au jeudi dans le secteur Lucerne–Olten–Bâle–Zurich aux heures de faible affluence, soit à partir de 22 heures. En outre, les CFF fermeront des tronçons entiers de voies afin de permettre un travail efficace. Ce sera par exemple le cas pour les travaux sur le tronçon Lausanne–Puidoux en été 2018. La durée des restrictions pour la clientèle sera ramenée à 7 semaines grâce à une interdiction totale, au lieu de 8 mois, et les coûts seront réduits de 46 à 27 millions de francs. L’ensemble des changements et concepts de remplacement seront intégrés aux horaires imprimés et électroniques, et communiqués à temps afin que les clients puissent s’informer sans tarder sur les autres possibilités de voyage.

Projet d’horaire en ligne.

La page www.projet-horaire.chOuverture du lien dans une nouvelle fenêtre. sera en ligne à partir du lundi 29 mai 2017. Toute demande ou remarque concernant les projets d’horaire peut être transmise jusqu’au dimanche 18 juin 2017, aux services cantonaux chargés des transports publics, directement à l’aide du formulaire disponible en ligne. Ces derniers examineront les requêtes et, le cas échéant, en tiendront compte ou les intégreront à la planification de l’horaire des prochaines années.

Contenu complémentaire

Contact.

CFF SA

Communication
Hilfikerstrasse 1
Case postale 65
3000 Berne