Entretien et avenir de la liaison ferroviaire Neuchâtel–La Chaux-de-Fonds.

Dans l’attente d’une ligne directe entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds, dont l’exploitation est envisagée à l’horizon 2030/2035, la ligne ferroviaire actuelle devra faire l’objet de travaux d’entretien importants. Les travaux sont prévus pour 2021 avec une fermeture complète de la ligne sur une durée de 8 mois. Les trains seront remplacés par des bus d’une capacité en place assise suffisante pour transporter les plus de 5'000 voyageurs quotidiens.

En vue de l’étape d’aménagement 2030/35 du programme de développement stratégique de la Confédération (PRODES), le Canton de Neuchâtel a déposé un projet de ligne directe entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds, pour obtenir un financement confédéral et une réalisation à l’horizon 2030/35. Cette stratégie a été validée par la population neuchâteloise à plus de 84% lors de la votation sur la stratégie Mobilité 2030 de février 2016.

A l’occasion d’une conférence de presse, le Canton de Neuchâtel, représenté par le conseiller d’Etat Laurent Favre, en charge du Département du développement territorial et de l'environnement, a fait le point sur le projet de nouvelle ligne directe demandée par le canton. Comme pour d’autres projets cantonaux, le canton est d’avis qu’une variante de Prodes 2030/35 à 12 milliards de francs augmenterait les chances de financement pour le projet-phare de l’arc jurassien.

Le contenu de l’étape d’aménagement 2030/35 est actuellement en préparation à l’Office fédéral des transports (OFT). La consultation publique est attendue dès cet automne. La décision finale sur les projets à inclure dans le cadre de cette étape d’aménagement reviendra au Conseil fédéral, puis au Parlement.

Entretien nécessaire de la ligne historique.

M. Marco Dirren, membre de la direction de la division Infrastructure des CFF a souligné la nécessité de bien entretenir la ligne ferroviaire existante reliant le Haut et le Bas du canton. Ces travaux doivent être réalisés sans tarder, indépendamment des décisions sur l’étape d’aménagement 2030/35.

Construite en 1860, la ligne ferroviaire Neuchâtel–La Chaux-de-Fonds nécessite en effet des travaux importants d’entretien pour prolonger sa durée de vie et se mettre aux normes actuelles en matière de sécurité. Aujourd’hui, plus de 5'000 voyageurs en moyenne empruntent quotidiennement cette ligne.

Les travaux concernent essentiellement les tunnels. Deux types d’entretien sont prévus : minimal pour les ouvrages qui ne sont pas destinés à être utilisés à long terme et complet pour ceux qui seront conservés en cohérence avec la vision cantonale de développement du RER.
Le tunnel des Combes (à la sortie est de La Chaux-de-Fonds) sera assaini de façon définitive, permettant son utilisation sur le futur tracé de la ligne directe le cas échéant. Il en va de même du tunnel du Gibet (après la bifurcation de Vauseyon, à Neuchâtel). Le Canton confirme ainsi sa volonté de pérenniser la liaison ferroviaire entre Corcelles et Neuchâtel. A noter que le profil pour les trains à deux étages sera également aménagé dans ces deux tunnels.

Les autres tunnels situés sur la ligne Neuchâtel–La Chaux-de-Fonds (Mont-Sagne, Loges, Sauge et Luche) seront pour leur part assainis de façon minimale. Ils ne seraient en effet plus utilisés après la construction d’une ligne nouvelle. Les travaux consistent ici essentiellement en un élargissement du profil pour s’adapter aux normes actuelles de sécurité et permettre l’auto-sauvetage.

Sur cette ligne ferroviaire à voie unique, les travaux d’entretien ne peuvent pas être réalisés sous exploitation. La ligne sera donc fermée au trafic ferroviaire durant huit mois, du 1er mars au 31 octobre 2021.

Pour réduire autant que possible la durée de l’interruption, les CFF ont prévu une méthode innovante. Un train-travaux sera mis en service ; il sera équipé des machines nécessaires à toutes les phases de travaux, ce qui permettra d’accélérer le rythme de travail en comparaison avec un chantier classique. Les travaux seront en outre menés 7 jours sur 7, 24h sur 24h. Le coût de ces travaux d’entretien est estimé à environ 44 millions pour les ouvrages pérennisés et 90 millions pour l’entretien.

Une offre de substitution est actuellement à l’étude. Des bus remplaceront les trains à une cadence assurant une capacité suffisante en places assises. Les horaires seront modifiés de manière à assurer les correspondances et les temps de parcours seront prolongés.

Premiers travaux en automne 2017.

Afin d’assurer un bon niveau de disponibilité de la ligne, des travaux de réfection des voies seront effectués dès cet automne. Une fermeture partielle de la ligne est prévue durant les vacances scolaires, du lundi 2 au dimanche 15 octobre 2017. Des bus remplaceront alors les trains entre Les Geneveys-sur-Coffrane et Neuchâtel.    

Contenu complémentaire

Contact.

CFF SA

Communication
Hilfikerstrasse 1
Case postale 65
3000 Berne