Groupe d’accompagnement «ateliers»: Les CFF s’engagent en faveur de solutions nationales pour l’entretien des véhicules.

Le groupe d’accompagnement «ateliers» a décidé de mettre un terme à ses analyses et de ne plus retenir Bienne comme site potentiel pour l’entretien des trains RER du BLS. Les CFF considèrent que cette décision est prématurée. Ils continueront de chercher des solutions d’avenir avec toutes les parties. Cela nécessite cependant une volonté commune ainsi qu’une ouverture à une étroite collaboration orientée vers l’avenir.

Sur mandat du Conseil d’Etat bernois, le groupe d’accompagnement «ateliers» a analysé intensivement ces derniers mois si le site de Bienne pouvait être utilisé pour l’entretien des trains RER du BLS. Le groupe d’accompagnement a désormais décidé de mettre un terme à ses analyses et de rendre un rapport à l’Office fédéral des transports (OFT).

Les CFF considèrent que cette décision est prématurée, car environ deux tiers de la flotte régionale du BLS auraient pu être entretenus à Bienne. Les CFF ont en outre proposé des solutions constructives pour le reste de la flotte. De l’avis des CFF, les installations de maintenance existantes sont suffisantes pour toutes les entreprises ferroviaires suisses actives sur le réseau à voie normale. Il est donc tout à fait possible de renoncer à construire de nouveaux sites d’entretien. La condition pour une utilisation optimale de ces capacités est cependant une volonté commune de toutes les entreprises ferroviaires de tester de nouveaux concepts de production dans l’entretien et de se détacher des concepts d’entretien uniquement basés sur les sites de maintenance.

Les CFF voient des synergies et des potentiels d’amélioration de l’efficacité en particulier dans les domaines de la révision modulaire, des travaux sur les essieux et des nettoyages extérieurs.

Grâce à des expériences positives, les CFF ont montré que des concepts d’entretien modernes contribuent beaucoup à réduire les coûts globaux du système. Cela permet d’améliorer la compétitivité de tous les transports publics. Les CFF restent donc ouverts aux discussions et à la coopération, pour autant que le BLS soit disposé à examiner des solutions communes et durables pour l’entretien de ses véhicules.

Contenu complémentaire

CFF SA

Communication

Hilfikerstrasse 1

Case postale 65

3000 Berne