Direction du groupe: Deux changements au cours des 12 prochains mois.

Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre.Ces 12 prochains mois, deux changements surviendront à la Direction du groupe CFF, qui compte 9 personnes. L’un de ces départs est dû à des raisons d’âge, l’autre à une volonté de réorientation personnelle. La recherche de successeurs est en cours. Elle est placée sous la responsabilité d’Andreas Meyer, CEO, qui continuera de diriger les CFF ces prochaines années. 

Prévus de longue date, les changements à la Direction du groupe ont été annoncés par Monika Ribar, Présidente du Conseil d’administration, lors de la conférence des cadres qui a eu lieu à Lucerne.

Philippe Gauderon, responsable Infrastructure, aura 63 ans cette année. Il a exprimé le souhait de prendre une retraite anticipée à la fin 2018. Philippe Gauderon a passé 23 ans aux CFF, occupant le poste de responsable Infrastructure au cours des dix dernières années; il a également été directeur de l’arrondissement de Lausanne pendant trois ans. Sous sa direction, la division Infrastructure a trouvé une assise solide, et sa productivité s’est accrue.

Jürg Stöckli dirige Immobilier depuis décembre 2010. Développant cette division avec succès, il en a fait un pilier très rentable des CFF. Âgé de 49 ans, il a décidé, dans le cadre de ses projets de vie, de quitter les CFF au printemps 2019 après plus de 8 ans au sein de la Direction du groupe, et de donner une nouvelle orientation à sa carrière.

La recherche de successeurs est lancée. Le Conseil d’administration de CFF SA a chargé le CEO, Andreas Meyer, de cette mission. Il sera accompagné par le comité Personnel du Conseil d’administration.

Face à quelque 2000 cadres, Monika Ribar, Présidente du Conseil d’administration des CFF, a souligné l’importance de la continuité aux CFF, face à un contexte de plus en plus dynamique marqué par de nombreux enjeux de développement. Cette continuité est garantie grâce à Andreas Meyer, CEO depuis le début 2007. Au bénéfice d’une vaste expérience entrepreneuriale, Andreas Meyer continuera de diriger les CFF ces prochaines années. Cela, dans le souci de «maîtriser le chemin de fer» et de façonner la mobilité et l’entreprise de demain. 

Contenu complémentaire