Bilan 2017: Les CFF sont globalement sur la bonne voie, malgré un recul en trafic marchandises.

Les CFF ont bouclé l’exercice 2017 sur un résultat positif.

  • En 2017, les CFF ont acheminé 1,26 million de voyageurs par jour (+0,6%). 
  • La ponctualité s’est améliorée à 89,0% (+0,2 point), avec des variations selon les régions.
  • Le résultat du groupe s’est établi à 399 millions de francs (+4,8%). 
  • CFF Cargo a enregistré une perte opérationnelle de 31 millions de francs, à laquelle s’ajoutent des provisions d’un montant de 19 millions pour la phase de restructuration et une correction de valeur de 189 millions. 
  • La réalisation du programme de renforcement de l’efficacité RailFit20/30 permettra toutefois de supporter cette correction de valeur et de baisser les prix pour la clientèle à hauteur de quelque 50 millions en 2018. 
  • Le taux de couverture de la dette s’est amélioré à 5,97 (2016: 7,47; objectif du propriétaire: 6,5).
  • Les indemnités des pouvoirs publics ont atteint 2666 millions de francs (+8,1%). 
  • Le taux de couverture des coûts en trafic régional s’est amélioré en raison d’une légère baisse des fonds alloués par la Confédération et les cantons dans ce secteur et d’une augmentation des prestations de transport.

Les CFF ont bouclé l’exercice 2017 sur un résultat positif. Ils sont globalement sur la bonne voie, malgré un recul en trafic marchandises. La satisfaction de la clientèle s’est nettement améliorée en trafic voyageurs et chez CFF Immobilier. Si les clients se montrent plus critiques à l’égard du rapport prix-prestation, ils sont davantage satisfaits de l’information en cas de perturbation et de la garantie des correspondances. Chez CFF Cargo, en revanche, la satisfaction de la clientèle a diminué, notamment en ce qui concerne la ponctualité.

S’établissant à 89,0%, la ponctualité a dans l’ensemble progressé de 0,2 point de pourcentage et représente même le meilleur taux des six dernières années. Ce résultat réjouissant s’explique par l’horaire plus robuste, qui a permis une meilleure planification des travaux d’entretien et d’aménagement. La ponctualité a affiché de très bons résultats dans la région Est et à Zurich. Grâce à une première année d’exploitation réussie du tunnel de base du Saint-Gothard, la ponctualité s’est améliorée au Tessin, mais demeure relativement basse, avant tout à cause des retards en provenance d’Italie. Par contre, elle s’est détériorée en Suisse romande, où d’importants travaux de construction et d’entretien ainsi que des projets d’agrandissement de gares sont réalisés sans interruption de l’exploitation. Le travail de la task force «Offensive Qualité Clients» porte ses fruits depuis octobre: la ponctualité s’est ainsi améliorée grâce au nouvel horaire du soir entre Genève et Lausanne et au système de fléchage au sol facilitant le repérage dans les gares. À l’instar des années précédentes, les objectifs de sécurité définis dans la Convention sur les prestations conclue avec la Confédération ont été dépassés.

La ponctualité a été globalement bonne, mais la situation de l’exploitation a obligé les CFF à relever quelques défis. Trois déraillements, survenus à Lucerne, Berne et Bâle, ont en effet entraîné de fortes restrictions du trafic ferroviaire au niveau régional. Par ailleurs, l’interruption de la ligne de fret ferroviaire à Rastatt (Allemagne) a mis en lumière le manque de flexibilité du système ferroviaire européen, les lacunes de la collaboration internationale et la nécessité de développer plus rapidement et de manière plus cohérente les corridors transeuropéens.

Résultat du groupe en progression.

S’établissant à 399 millions de francs, le résultat du groupe a progressé de 18 millions, grâce à l’augmentation de la productivité, à l’amélioration du résultat des divisions Voyageurs, Immobilier et Infrastructure, et au lancement de «RailFit20/30» en 2016. Ce programme de renforcement de l’efficacité porte ses fruits: fin 2017, il avait déjà permis de réaliser 785 millions de francs d’économies, dont 512 millions au niveau des charges opérationnelles de tiers et 273 millions au titre des investissements. Conformément aux dispositions légales, le résultat des secteurs donnant droit à des indemnités compensatoires (infrastructure et trafic voyageurs régional) est obligatoirement affecté à des réserves spéciales. Il est strictement réservé à ces secteurs.

Les indemnités allouées par la Confédération et les cantons pour l’exploitation et l’entretien de l’infrastructure, les aménagements et les prestations commandées en trafic régional ont augmenté de 8,1%, à 2666 millions de francs. Cette hausse est due en particulier au surcroît de travaux d’entretien et de prestations d’exploitation. En trafic régional, le taux de couverture des coûts est passé de 59% à un peu plus de 61% (+2,2%); les indemnités de la Confédération et des cantons dans ce domaine ont diminué quelque peu, alors que l’offre a été légèrement améliorée.

Le flux de trésorerie disponible s’est chiffré à 396 millions de francs (2016: −540 millions). L’endettement net porteur d’intérêts a diminué à 8406 millions de francs (2016: 8796 millions). Le taux de couverture de la dette (endettement net porteur d’intérêts divisé par l’EBITDA) s’est amélioré pour atteindre 5,97 (2016: 7,47). Pour la première fois, il est ainsi nettement inférieur au taux de 6,50 prescrit par le propriétaire. Mais de nouveaux gains d’efficacité seront nécessaires pour disposer d’un taux de couverture de la dette pérenne, d’autant que de lourds investissements sont prévus dans les années à venir, notamment dans le matériel roulant et l’immobilier. Le nombre de postes à temps plein a diminué, en particulier dans l’administration, pour s’établir à 32 754 (−364).

CFF Voyageurs: résultat en progression.

Le résultat du trafic voyageurs a progressé à 186 millions de francs (2016: 139 millions). Le produit du trafic voyageurs a crû de 4,3%, à 3409 millions de francs. L’amélioration du trafic voyageurs international et sa forte croissance sur l’axe du Saint-Gothard ont contribué à ce bon résultat, de même que la prospection active du marché et ses répercussions positives sur l’abonnement général et l’abonnement demi-tarif.

Réductions des prix en 2018 pour la clientèle.

Le programme RailFit20/30 permettra aux CFF de supporter la correction de valeur opérée en trafic marchandises. Les CFF disposent également d’une marge de manœuvre qui leur permet d’améliorer le rapport prix-prestation pour leur clientèle: en 2018, ils procéderont à des réductions de prix pour certaines prestations relevant de leur compétence. Ainsi, à partir du 1er mai 2018, ils appliqueront le tarif local, plus avantageux que le tarif à la minute, pour le Rail Service, qui permet de réserver, de s’informer sur l’horaire et de commander des billets et des abonnements par téléphone. Les billets dégriffés, en particulier aux heures creuses, seront vendus à un prix réduit jusqu’à 70%, au lieu de 50% auparavant. En outre, les clients titulaires de l’abonnement général recevront un carnet de bons. Au total, les CFF restitueront ainsi plus de 50 millions de francs à leur clientèle.

Par ailleurs, les CFF s’engagent à faire en sorte que, dès le prochain changement d’horaire, les prix baissent dans un certain nombre de segments. En été 2018, ils testeront un modèle d’indemnisation de la clientèle dans le cadre d’un projet pilote qui sera mis en œuvre lors de l’interruption totale de la ligne prévue entre Lausanne et Puidoux-Chexbres pour une durée de sept semaines.

Les CFF ont acheminé 1,26 million de passagers par jour (+0,6%) et n’ont jamais compté autant de clients réguliers. En effet, quelque 480 000 clients possèdent un abonnement général (+1,7%) et 2,5 millions de personnes sont titulaires d’un abonnement demi-tarif (+5,7%).

La tendance aux billets numériques s’est confirmée: en 2017, les billets achetés via l’application Mobile CFF ont ainsi représenté 26% des ventes totales (+6,6 points de pourcentage). Par contre, les ventes au guichet ont reculé de 2,6 points de pourcentage, à 14,8%.

CFF Immobilier: produits locatifs en hausse.

Avant paiements compensatoires, CFF Immobilier a clôturé l’exercice sur un résultat de 435 millions de francs (2016: 433 millions). Le résultat issu de la vente de biens immobiliers s’est inscrit à 207 millions de francs (2016: 225 millions). Pour leur part, les produits locatifs de tiers ont crû à 480 millions de francs (+6,4%), notamment grâce à l’inauguration d’objets de placement à Zurich (Europaallee) ou encore à Genève et à Lucerne. Les chiffres d’affaires de tiers dans les 32 plus grandes gares ont augmenté de plus de 2,5%, à 1627 millions de francs, alors que ceux du commerce de détail ont baissé en Suisse. Outre les paiements compensatoires à CFF Infrastructure pour un montant de 150 millions de francs, CFF Immobilier a dégagé 275 millions pour rembourser les crédits souscrits en vue d’assainir et de stabiliser la Caisse de pensions CFF.

CFF Cargo: net recul du trafic par wagons isolés.

CFF Cargo International a pu améliorer son résultat en 2017, en dépit de l’interruption de la ligne à Rastatt (Allemagne) pendant sept semaines. En revanche, le trafic par wagons systématique de CFF Cargo Suisse a légèrement fléchi pour les wagons chargés (−0,8%), alors que le transport de quantités réduites et irrégulières en trafic par wagons isolés a subi un net recul (−14,5%). Cette tendance est appelée à s’accentuer. CFF Cargo a clôturé l’exercice sur une perte de 239 millions de francs (2016: +1 million). Ces chiffres tiennent compte de la perte opérationnelle de 31 millions de la division Cargo, de la constitution de provisions à hauteur de 19 millions pour la phase de restructuration, ainsi que d’une correction de valeur de 189 millions.

La correction de valeur s’accompagne impérativement d’un programme d’assainissement et de développement destiné à promouvoir l’attractivité du fret ferroviaire dans une optique de création de partenariats. CFF Cargo aspire à devenir une entreprise aux structures allégées et aux activités axées sur les besoins de sa clientèle et les atouts du chemin de fer. Son objectif est de renforcer le trafic par wagons systématique, pilier de la logistique suisse, en exploitant le potentiel d’automatisation des nouvelles technologies telles que la technique des capteurs ou l’attelage et l’essai des freins automatiques. Dans le domaine du trafic par wagons isolés, près de 170 points de desserte vont être examinés en collaboration avec les clients au cours des prochaines années. La conclusion de nouveaux partenariats avec d’autres acteurs du marché et investisseurs vise en outre à consolider le positionnement de l’entreprise.

La suppression, d’ici à 2020, de 330 postes sur les 2200 actuels est malheureusement inévitable au vu des développements requis. À la fin 2023, CFF Cargo devrait pouvoir continuer à fournir ses prestations avec environ 800 collaborateurs de moins qu’à l’heure actuelle. D’ici là, 750 personnes vont quitter l’entreprise via les fluctuations naturelles, en raison notamment de plusieurs centaines de départs à la retraite. Lors de cette phase de transition, il sera essentiel d’offrir des perspectives aux collaborateurs. CFF Cargo est prête à investir 10 millions de francs dans le perfectionnement de son personnel.

CFF Infrastructure: productivité en hausse.

En 2017, CFF Infrastructure a amélioré sa productivité, tant dans l’exploitation et l’entretien qu’en matière d’investissements. Les volumes d’entretien définis dans la Convention sur les prestations 2017-2020 ont été en grande partie atteints, voire dépassés.

Le résultat annuel de CFF Infrastructure s’est établi à 100 millions de francs (2016: −103 millions). Le secteur Énergie y a contribué à hauteur de 46 millions de francs, réinvestis dans les installations de production d’énergie. Le secteur Réseau y a participé à hauteur de 53 millions de francs. Ce résultat est affecté à un but particulier: conformément aux dispositions en vigueur, il alimente les réserves légales dans sa totalité.

Le résultat positif obtenu dans le secteur Réseau, qui donne droit à des indemnités compensatoires, s’explique par des gains de productivité, mais aussi par la nouvelle Convention sur les prestations, qui met à disposition les moyens requis pour l’entretien. Les fonds alloués par la Convention n’ont pas été entièrement utilisés en raison de coûts de construction moins élevés et d’une productivité accrue, mais aussi parce que les CFF n’ont pas été en mesure de réaliser certains projets comme prévu, entre autres en raison de retards ou d’oppositions.

Rapport sur l’état du réseau 2017 et atteinte des objectifs de la Convention sur les prestations avec la Confédération.

L’état du réseau des CFF est toujours considéré comme «bon à passable». Aucune installation ne se trouve dans un état très critique. Le niveau de sécurité défini peut être garanti à tout moment. L’état de la voie ferrée reste quant à lui estimé «passable». Toutefois, les CFF ont renouvelé plus de kilomètres de voie ferrée en 2017 que l’année précédente (+31 km ou 17%). Les volumes d’entretien et de renouvellement se rapprochent des valeurs requises sur le plan stratégique pour améliorer durablement et stabiliser l’état de l’infrastructure ferroviaire.

Les CFF se sont de nouveau améliorés en ce qui concerne l’atteinte des objectifs fixés dans la Convention sur les prestations conclue avec la Confédération. En effet, 12 des 15 objectifs définis ont été atteints (2016: 6 objectifs). Les CFF ont même dépassé tous les objectifs de sécurité.

Le rapport sur l’état du réseau et le rapport annuel relatif à la Convention sur les prestations peuvent être commandés par e-mail à l’adresse suivante: kommunikation-infrastruktur@sbb.ch.


Le groupe CFF en chiffres.

Compte de résultat du groupe.

Compte de résultat du groupe (en millions de francs)

2017

2016

Écart absolu

Écart relatif

Produits d’exploitation

9442

8988

454

5,1%

Charges d’exploitation

8941

8700

241

2,8%

Résultat d’exploitation/EBIT avant correction de valeur

après correction de valeur

501

313

288

288

-

24

-

8,5%

Résultat financier

−104

−120

16

13,5%

Résultat issu de la vente de biens immobiliers

207

225

−18

−7,8%

Résultat avant impôts

416

393

23

5,8%

Impôts et parts des minoritaires

−17

−13

−5

−37,2%

Résultat du groupe

399

381

18

4,8%

Endettement net porteur d’intérêts

EBITDA*

Taux de couverture de la dette**

8406

1408

5,97

8796

1177

7,47

−390

231

−1,5

−4,4%

19,6%

−20,1%

Subventions des pouvoirs publics

Convention sur les prestations

Prestations pour les aménagements

Trafic régional

Cargo

2666

1914

117

622

13

2466

1704

122

624

16

200

210

−5

−2

−3

8,1%

12,3%

−4,2%

−0,3%

−17,8%

  • *Corrigé des paiements compensatoires pour amortissements liés à l’infrastructure.
  • **Ajustement des chiffres de l’exercice précédent en raison de la nouvelle méthode de calcul (valeur 2016:.7.3).

Résultats par segment.

Résultats par segment (en millions de francs)

2017

2016

Écart absolu

Écart relatif

Voyageurs*

186

139

47

33,4%

dont Trafic grandes lignes

178

140

38

27,3%

dont Trafic régional**
Taux de couverture des coûts en trafic régional

14

61,2%

−14

59,0%

28

2,2%

Immobilier avant paiements compensatoires

Après paiements compensatoires

435

10

433

12

2

−2

0,5%

−14,6%

Cargo

Cargo Suisse

dont correction de valeur

Cargo International

−239

−245

−189

8

1

−2

4

−240

−243

5

<−999%

133%

Infrastructure*

dont Énergie

dont Réseau

100

46

53

−103

21

−123

202

26

177

125%

  • *Dont autres secteurs d’activité avec résultat de −6 millions de francs.
  • **Conformément aux dispositions légales, la part du résultat des secteurs donnant droit à des indemnités compensatoires (infrastructure et trafic voyageurs régional) est obligatoirement affectée à des réserves spéciales pour l’avenir.

Quantités et prestations.

Voyageurs

2017

2016

Écart absolu

Écart relatif

Voyageurs transportés par jour (en millions)

1,26

1,25

0,01

0,6%

Voyageurs-kilomètres v-km (en millions)*

18 975

18 960

15

0,1%

Taux d’occupation moyen

28,2%

28.0%

0,2%

-      

Partie libre-service

84,8%

82,1%

2,7%

-      

dont part via les canaux numériques
(Mobile CFF, Ticketshop)

32,7%

26,4%

6,3%

-      

  • *Valeurs adaptées à hauteur de +22,0 millions de v-km sur la base d’une estimation des transports assurés par le service de remplacement. Prise en compte également d’une réduction de la distance kilométrique de l’ordre de 31 km depuis la mise en service du tunnel de base du Saint-Gothard.
Immobilier

2017

2016

Écart absolu

Écart relatif

Produits locatifs de tiers (en millions de francs)

480

451

29

6,4%

Cargo

2017

2016

Écart absolu

Écart relatif

Tonnes-kilomètres nettes (en millions) 16 699 16 559 140 0,8%
Wagons chargés CFF Cargo SA (Suisse)  - - - -
Trafic par wagons systématique
599'355
604'481
-5'126
-0,8%
Trafic par wagons isolés
69'217
80'963
-11'746
-14,5%
Trains complets
352'207
367'124
-14'917
-4,1%
Infrastrukture

2017

2016

Écart absolu

Écart relatif

Sillons-kilomètres (en millions)

176,9

178,3

-1,4

-0,8%

L’intégralité du rapport de gestion 2017 des CFF peut être téléchargée gratuitement sous: www.cff.ch/rapport_de_gestion

Contenu complémentaire

CFF SA

Communication

Hilfikerstrasse 1

Case postale 65

3000 Berne