Début des travaux au pont de Jurigoz – mise à l’enquête complémentaire pour la gare.

Le projet de transformation de la gare de Lausanne progresse: les travaux de construction du nouvel enclenchement et d’adaptation des voies de garages des Paleyres sont actuellement en cours. Le chantier au pont de Jurigoz a commencé en juillet 2018. Une mise à l’enquête complémentaire est nécessaire pour la gare, suite à des optimisations et améliorations du projet. 

Doubler les capacités ferroviaires de la gare de Lausanne, au cœur de la ville, et avec le moins d’impacts possible pour les riverains comme pour les clients: tels sont les buts de l’un des projets ferroviaires les plus complexes de ce début de siècle en Suisse. Dans le cadre de la procédure d’approbation des plans, un groupe d’experts réunissant la ville de Lausanne, le canton de Vaud et les CFF s’est réuni dans le but d’intégrer au mieux la future façade sud de la gare à son environnement urbain. Ses conclusions permettent de proposer des améliorations au projet: l’intégration de la nouvelle façade avec le quartier sous gare est très nettement améliorée. Des parois en verre, entre quai et marquise, permettront de réduire les nuisances en matière de bruit des trains. Ces améliorations nécessitent le dépôt par les CFF d’une modification de projet auprès de l’Office fédéral des transports (OFT). Elle est mise à l’enquête du lundi 20 août 2018 au mardi 18 septembre 2018.

Trois autres modifications du projet initial sont également intégrées dans cette mise à l’enquête publique: le système d’évacuation des eaux a été modifié; en lieu et place du tunnel prévu jusqu’à la Maladière, des bassins de rétention seront construits sur place, avec raccordement au réseau lausannois. Le nouveau bâtiment des Epinettes profite également de quelques modifications, suite aux changements apportés à la façade sud. Les accès piétons au quartier des Fleurettes et à l’Avenue W. Fraisse seront améliorés, tandis que des espaces intérieurs seront requalifiés pour permettre l’implantation d’un futur centre de sécurité, qui accueillera notamment la police des transports. Des modifications sont également apportées aux passages inférieurs de la gare, qui seront élargis de 3 à 5 mètres supplémentaires par rapport au projet initial, de manière à y aménager diverses zones d’attente pour les clients. Des améliorations ont également été apportées aux accès pour les personnes à mobilité réduite, telles que souhaitées par les associations.

L’objectif des CFF est de pouvoir commencer les travaux dans la gare de Lausanne en 2019. Le calendrier exact d’avancement du chantier et des diverses améliorations pour les clients pourra être précisé après que l’autorisation de construire aura été délivrée.

Le pavillon d’information CFF de Lausanne, rue du Simplon 34, sera ouvert à cette occasion les mercredis 5 et 12 septembre ainsi que les samedis 8 et 15 septembre 2018 de 10 heures à 16 heures.

Les autres travaux menés en gare de Lausanne vont bon train.

Depuis juin 2016 et le début des travaux de construction du nouvel enclenchement (installation permettant de piloter les signaux et aiguillages), plusieurs chantiers Léman 2030 sont en cours ou le seront bientôt dans le nœud de Lausanne: à l’est de la gare, la construction du bâtiment de l’enclenchement a débuté en juillet 2018. Le tunnel à câbles reliant les deux extrémités de la gare est en cours d’équipement. Les travaux d’extension des voies de garage aux Paleyres ont commencé en avril 2018. 

Le chantier de renouvellement et d’adaptation du pont de Jurigoz a également commencé en juillet 2018. Il entraînera une circulation routière alternée depuis le 3 septembre prochain sur les Avenue de Jurigoz et de Juste-Olivier.

Les travaux qui anticipent les besoins de demain.

Les grands travaux d’infrastructure entrepris dans le cadre du programme Léman 2030 permettent de doubler la capacité de la ligne Lausanne - Genève pour les 100’000 voyageurs attendus d’ici 2030 (soit deux fois plus qu’en 2010). Le programme permet également de développer le trafic marchandises. Le RER Vaud et le Léman Express bénéficieront aussi de ces transformations, en offrant la cadence au ¼ d'heure au centre des agglomérations. L’investissement des pouvoirs publics se monte à 3,8 milliards de francs.

Contenu complémentaire